Coronavirus : Comment travailler de chez soi efficacement pendant le confinement ?

Lorsque tu as commencé le télétravail, tu t’es peut-être dit « chouette ! Je vais pouvoir me lever plus tard, traîner en pyjama et rattraper un peu de retard dans la dernière série Netflix pendant les pauses ! ».

Ou alors : « mais comment je vais faire, sans manager pour me guider, sans collègues pour papoter ou poser mes questions, sans rythme structuré à ma journée ? Est-ce que je vais réussir à être aussi productif sans mon cadre de travail habituel ? »

Travailler de chez soi présente de nombreux challenges. Dont le premier est l’autodiscipline. Je me souviens de ma période étudiante, ou j’alternais entre grande flemme pour bosser de chez moi et révisions intenses même la nuit avant un examen.

Alors comment mettre du rythme à tout ça, et travailler efficacement de chez soi pendant le confinement ?

1) Fais chauffer le moteur !

S’il y a bien un avantage à travailler de chez soi, c’est le gain de temps car pas de trajet ! Et si c’était l’occasion de tester une Morning routine ? Il suffit de laisser ton réveil à la même heure, ou juste le régler pour avoir 10 minutes en plus sur ton temps de préparation, et de faire en te réveillant quelque chose que tu souhaites rajouter à ton quotidien mais que tu ne fais pas par manque de temps, fatigue… Ce peut être une mini séance de sport, pratiquer la méditation/visualisation/gratitude, le yoga, lire ou écrire, ou travailler sur un projet qui te tient à cœur.

Tu vas démarrer du bon pied, en ayant déjà pris du temps pour toi et accompli quelque chose d’important, utile, qui te fait te sentir bien.

Ensuite, prépare-toi comme si tu sortais (ou presque) : fais en sorte d’être présentable si le facteur sonne à ta porte ! (Donc pas de pyjama total, un minimum de vêtements structurés et accessoires, parfum…). Cela va influencer ta productivité. Teste et tu verras l’effet, si tu es d’accord ou pas !

2) Bureau-canapé ?

Le piège d’être chez soi, c’est d’avoir toutes les distractions à proximité. La télé, la cuisine, le conjoint et les enfants… si tu as des enfants, essaie de t’arranger avec ta moitié pour qu’elle s’en occupe un jour ou une semaine sur deux, de manière à pouvoir rester focus.

Ensuite, choisis un lieu déterminé pour bosser et restes-y ! Cela évite l’éparpillement. J’ai été la première à tester : bosser du canapé, du balcon, voire même du lit… eh bien je mets juste deux fois plus de temps à accomplir une tâche et je ne suis pas vraiment dans le « mood » du boulot !

Limite, j’ai l’impression que les clients me dérangent en rentrant dans mon espace haha. Alors que si je reste à mon bureau, c’est comme si j’étais au travail : je ne fais que ça, je recrée ma bulle.

Important aussi que l’espace soit le plus ordonné et épuré possible. Cela peut être l’occasion d’une pause de 5-10 minutes, de faire un peu de rangement !

3) Horaires plus souples ?

Deux options ici : soit ton employeur te demande de respecter des horaires précis, auquel cas il suffit de se poser dans son coin bureau sur ce temps imparti, ou alors tu es libre de décider. Dans ce cas, colle au mieux à ton cycle cyrcadien (clique ici pour un test gratuit, savoir quel est ton rythme à toi : plutôt du matin ou du soir ?).

Tu seras d’autant plus productif en moins de temps.

Bien sûr, n’oublie pas de faire quelques pauses pour te dégourdir les jambes, boire un café, t’étirer.. Et respecter les plages que tu définis comme libre (soirs et Week-ends par exemple) pour ne pas te laisser envahir non plus par le travail !

Un de mes kifs le midi c’est de faire une sieste de 20 minutes après manger ! Tu n’es pas obligé de dormir, mets seulement ton réveil et détends-toi, tu seras ressourcé pour le reste de la journée.

4) Ensuite je fais quoi ?

Tu as ton coin bureau, tes horaires. Par où commencer maintenant ? Mon truc quotidien, c’est la to do list. Je définis mes priorités du jour, pas plus de 3 à 5 vraies priorités, et je vérifie en cours de journée que je suis bien en train d’avancer sur ces gros dossiers pour les avoir terminés le soir et avoir un sentiment de satisfaction.

Pour t’aider à faire les choses vraiment utiles, rappelle-toi toujours de la règle de Pareto, 80/20 : 20% des causes produisent 80 % des effets. Par exemple, 20 % de ton travail produit 80 % des résultats, 20% des clients rapportent 80 % du chiffre d’affaires, etc. Donc quand tu sens que tu t’égares, que tu te perds dans tes mails ou sur internet pose-toi la question : cette tâche est-elle indispensable ? Sinon puis-je la déléguer, la reporter, la classer ?

5) Quels outils ?

On a aujourd’hui la chance d’avoir plein d’outils à disposition pour faire des réunions, conférences, communiquer souvent gratuitement. Tu peux utiliser Skype ou Zoom par exemple. Cela permet de garder un lien avec ses collègues / clients et de ne pas se sentir seul.

Cet article participe à l’évènement « Coronavirus : Comment travailler de chez soi efficacement pendant le confinement ? » du blog Blogueur Pro. J’apprécie beaucoup ce blog et le travail d’Olivier Roland en général. Allez jeter un œil par exemple sur cet article : 4 raisons de faire du sport pour booster son blog (marche aussi pour booster sa productivité en général ;-).

Je sais que la période est difficile pour beaucoup d’entre nous : nous sommes inquiets pour nous ou nos proches, tout est incertain… raison de plus pour se plonger dans le travail plutôt que de ruminer en vain, pas vrai ?

Alors dis-moi, quelle astuce tu valides le plus ? Je te conseille d’en choisir une, pour commencer, et de la mettre en pratique dès aujourd’hui ! Ensuite si ça a été efficace tu peux rajouter une deuxième, et ainsi de suite.

Imagine, quand tu auras trouvé ton rythme : tu pourras même accomplir plus de travail, de meilleure qualité, en autant voire moins de temps qu’en étant dérangé tout le temps au bureau !

Partage en commentaire tes conseils et retour d’expérience !

Crayon, Ordinateur De Bureau

Comment persévérer pour atteindre ses objectifs en 6 étapes ?

Je ne sais pas vous, mais moi j’ai tendance à me fixer beaucoup d’objectifs… parfois trop, et à me sentir perdue ou découragée car ça n’avance pas assez vite et qu’il est difficile de mener plusieurs combats de front !

Alors pour remédier à ça, j’ai choisi de me concentrer sur 2 objectifs prioritaires et d’instaurer des étapes intermédiaires plus réalistes.

Lire plus

Pourquoi arrêter de fumer et comment y parvenir enfin?

Vous êtes fumeur, vous souhaitez arrêter et vous avez déjà « googlé « comment arrêter de fumer » ?

Pourtant, vous fumez toujours. Normal : comme pour tout, la vraie question à se poser n’est pas le COMMENT mais le POURQUOI.

L’addiction à la cigarette est composée à la fois d’une partie physique et d’une dépendance mentale. Comme toute habitude, c’est un circuit qui se répète encore et encore (circonstance : je bois mon café –> routine : je m’allume ma clope –> récompense : je respire la fumée, je me sens bien).

Lire plus

Trouver ses objectifs

Et si cette période de confinement était l’occasion de se demander ce qu’on veut pour soi dans les mois et années à venir ?Définir ses objectifs, c’est déjà avoir fait 1/3 du chemin pour les atteindre.

Pour être atteignable, votre objectif doit être « SMART » : Spécifique (le contraire de vague et flou), Mesurable (un indicateur de réussite témoignera de son atteinte), Atteignable (quelles sont les étapes à franchir ?), Réaliste (avez-vous les ressources suffisantes), Temporel (se fixer une deadline).

Car qui n’a pas d’objectifs, n’ira nul part d’autre que là où le vent le mène.

Résultat d’images pour objectif

Et se fixer des buts, les atteindre, les dépasser, en trouver de nouveaux, participe grandement au bonheur et à l’accomplissement !

Lire plus

Se recentrer

On ne peut pas passer à côté de l’actualité du moment, le Covid-19. Pour la France, les restaurants, commerces et bars sont fermés depuis ce Week-end, il commence à y avoir la queue au supermarché et nous attendons l’annonce de notre Président ce soir à 20h00. En attendant de savoir si le confinement est déclaré, vous êtes peut-être déjà en télétravail.

La plupart de nos activités habituelles sont bouleversées, loisirs, travail… On se retrouve à passer plus de temps chez soi.

N’est-ce pas là l’occasion de se recentrer ? Faire le point sur ses objectifs, ses valeurs, sa mission de vie, les formations qu’on veut entreprendre, et enfin arrêter de procrastiner ?

Lire plus

La loi de l’attraction

Vous avez déjà entendu parler de ce concept ? Ou peut-être l’avez-vous expérimenté sans même le savoir ?

La loi de l’attraction a été révélée dans le documentaire « The Secret », sur Netflix (cf mon 1er article « Mes coups de cœur Netflix »). C’est le principe selon lequel on attire à soi ce qu’on vibre.

The Secret

Lire plus

Comment lâcher prise, ou l’impermanence des choses

Vous avez certainement entendu mille fois le terme « lâcher prise », ce qui peut avoir un côté un peu exaspérant dans une situation où on est stressé, bloqué : lâcher prise ça veut dire quoi, concrètement ?

Je pense que cette notion est profondément reliée à la compréhension du concept d’impermanence. Si on réalise que rien ne dure, tout passe, alors pourquoi s’accrocher ?

Animated flower.GIF

Lire plus

Everest, ou le dépassement de soi

Avez-vous vu le film Everest ? J’ai dû le revoir pour la 3e fois la semaine dernière, et à chaque fois il me fait frissonner et pleurer !C’est l’histoire d’un groupe qui tente l’ascension de l’Everest, Toît du monde qui culmine à 8848 mètres, dans les années 1990.Malheureusement insipiré d’une histoire vraie, le groupe se retrouve pris dans une violente tempête avec une issue dramatique (je ne spoile pas, c’est le résumé officiel :-)).

Résultat d’images pour everest film

Pourquoi ce film me fascine autant ?

D’abord parce que je comprends tout à fait l’envie du dépassement de soi, même si elle est portée là à l’extrême car les personnes mettent en danger leur propre existence. Cela représente l’étape ultime de la pyramide des besoins humains (pyramide de Maslow).

On peut d’ailleurs voir que certains ont une vie bien établie, des enfants, voire même une femme enceinte qui les attend à la maison ! Pour Yasuko, une femme japonaise, elle entreprend la 7e ascension, ayant déjà gravi 6 autres sommets de l’Himmalaya.

Résultat d’images pour pyramide de maslow

Lors d’une réunion à un camp (une des étapes de l’ascension), le journaliste qui participe à l’expédition pose la question : POURQUOI ?

La plupart esquive ou répond avec humour « parce que », il n’y a que Doug qui explique sa motivation : il veut prouver aux enfants de l’école où il enseigne qu’on peut réaliser ses rêves, même les plus fous.

L’alpinisme et l’escalade sont des domaines qui ne m’ont jamais attirée, et pour cause : j’ai le vertige, je déteste le froid… Mais déjà j’ai appris à ne jamais dire jamais, et puis ce récit fabuleux peut être transposé à plein de situations. L’extraordinaire pour certains peut être l’ordinaire pour d’autres, l’important est de gravir SA propre montagne non ?

Il y a un autre truc qui me fait vibrer dans ce film, c’est la beauté de la nature. Lorsqu’ils atteignent le sommet cela procure une telle émotion ! La vue est sublime, et c’est la beauté, la puissance de la nature qui se dégage. On voit aussi le temps changer à vitesse grande V, et pourtant la montagne reste toujours elle-même : digne, belle, forte et puissante.

L’homme ne peut pas aller contre la nature, il y a une telle part d’imprévisible dans cette aventure ! Ce qui m’avait marqué c’est dans un des livres de Mike Horn où il raconte son expédition, c’est qu’il a eu le courage de ne pas entreprendre l’ascension alors qu’il se trouvait à la dernière étape (le camp le plus haut) parce que les conditions météos n’étaient pas favorables. Pour moi c’est ça le vrai exploit, savoir mettre son ego de côté lorsqu’il le faut.

Résultat d’images pour mike horn vouloir toucher les étoiles

Ce qui est beau dans ce film, c’est que le réalisateur rend vraiment hommage à ces hommes et ces femmes et à aucun moment ne juge leurs choix. Qui peut dire à l’avance s’ils ont eu raison ou tort de s’arrêter à tel endroit, poursuivre à tel autre ? On ne le sait qu’après coup.

Enfin, dans le livre sur la méditation de pleine conscience que je suis en train de lire, est proposée la « méditation de la montagne ». Lorsque vous êtes assez à l’aise avec le fait de rester assis, l’attention centrée sur votre souffle, vous pouvez diversifier les exercices et notamment pratiquer celui-ci. Je cite le livre

Au coeur de la tourmente, la pleine conscience

« L’image [de la montagne] est inspirante, elle suggère que nous sommes assis comme des montagnes, nous sentant enracinés, massifs et immobiles dans notre posture. Nos bras sont les flancs pentus de la montagne, notre tête le sommet élevé, le corps forme un ensemble majestueux et magnifique, comme tendent à l’être les montagnes. Nous sommes assis immobiles, étant simplement qui nous sommes, exactement comme une montagne « se trouve là », non alterée par l’alternance du jour et de la nuit, les variations du temps et la succession des saisons. La montagne est toujours ancrée, enracinée dans la terre, toujours tranquille, toujours belle. Elle est belle en étant simplement ce qu’elle est, vue ou pas, couverte de neige ou verdoyante, arrosée par la pluie ou enveloppée de nuages. […] La montagne nous rappelle que nous pouvons rester stables et équilibrés dans notre assise face aux tempêtes de notre esprit et de notre corps. »

Résultat d’images pour everest

Mon minimalisme

Une amie me demandait récemment comment j’appliquais le minimalisme à ma vie.On était dans une boutique de fringues, un joli pull me faisait de l’œil, la vendeuse m’invitait à l’essayer ce à quoi j’ai refusé, car je ne souhaite plus acheter un article juste parce qu’il me plaît, pour ne pas me ré encombrer. J’ai tellement fait d’efforts ces dernières années pour trier, jeter, donner, ranger, déménager que je souhaite capitaliser sur ce nouvel ordre pour le garder. Cela fait moins d’efforts chaque semaine pour le ménage, le rangement, nettoyer… Avoir moins de possessions réduit aussi le besoin d’espace, d’avoir des assurances, l’inquiétude de perdre ou qu’on nous vole ce qu’on a… Bref, cela libère de l’espace mental.

Afficher l’image source

Lire plus

Comment développer l’état de flow pour être productif et heureux ?

Le flow est l’absorption totale d’une personne dans son occupation.

En psychologie positive, le flow – mot anglais qui se traduit par flux –, ou la zone, est un état mental atteint par une personne lorsqu’elle est complètement plongée dans une activité et qu’elle se trouve dans un état maximal de concentration, de plein engagement et de satisfaction dans son accomplissement. 

Avez-vous déjà goûté à cet état particulièrement agréable où vous oublier l’heure, vous oubliez même de manger tellement vous êtes absorbé par votre activité ?

Qu’est-ce que le flow et comment peut-il nous permettre d’être plus productif et heureux ?

Résultat d’images pour flow

Lire plus