STOP aux compulsions alimentaires ! Un outil pour t’aider

compulsions alimentaires

Découvre ici les bénéfices de la méditation, comment pratiquer, et surtout en quoi elle va t’aider à apaiser ta relation à l’alimentation pour ne plus souffrir de crises de boulimie !

 

Voici la transcription :

Est-ce que toi aussi tu recherches une méthode pour :

  • manger moins
  • Maîtriser tes compulsions
  • être moins stressée ?

Aujourd’hui, nous allons parler méditation, avec un résumé complet du livre « Au coeur de la tourmente, la pleine conscience » du Dr Jon Kabat-Zinn

pleine conscience

Ce livre a accompagné mes années de guérison de boulimie et d’hyperphagie. Avec la méditation, je sais que je peux retrouver en moi cet espace de calme à tout moment.

Toi aussi, tu vas pouvoir réduire tes crises de boulimie avec le temps et la pratique.

Méditer pour manger mieux

Commençons par un test :

installe-toi confortablement, le dos droit, pieds bien à plat. Règle ton minuteur sur 1 minute, et concentre-toi uniquement sur ta respiration. Prends conscience du mouvement du ventre, de la poitrine à l’inspir et à l’expir. Observe les pensées qui passent sans t’y attacher, et ramène ton attention au souffle, dans la bienveillance.

méditationRefais ce même mouvement à chaque pensée : ramène ton attention au souffle, avec un sourire.

Et doucement, tu peux rouvrir les yeux.

Alors c’était comment ? Dis-moi en commentaire !

Tu as pu constater le nombre de pensées qui défile, c’est assez incroyable ! On en a 30 000 par jour !

Les bouddhistes comparent le mental à un petit singe qui saute de branche en branche. Et même un singe ivre !

Imagine un peu le mouvement des pensées ! La méditation ce n’est pas arrêter de penser, c’est simplement observer, ressentir et revenir au souffle.

La méditation ce n’est pas arrêter de penser, c’est simplement observer, ressentir et revenir au souffle.

Ce n’est pas confortable ni facile, mais c’est peut-être ce qui va te sauver des compulsions alimentaires.

 

Tu vas adopter une attitude de bienveillance, de patience et de non- jugement.

Tu vas te détacher de tes pensées en apprenant à les observer.

Le plus important est de pratiquer. Comme Cédric Michel le répète souvent : une goutte de pratique vaut mieux qu’un océan de théorie !

Le Dr Jon Kabat-Zinn a sorti la méditation du monde bouddhiste pour l’adapter au monde occidental, et la rendre laïque !

Il a pris des personnes atteintes de différentes pathologies (dépression, cancer, anxiété) pour une expérience clinique de 8 semaines avec de la méditation chaque jour.

Il y a eu des améliorations ou guérison pour tous.

Dans les années 70, le Dr Hebert a prouvé que la méditation transcendantale réduit la tension artérielle. Cela a créé la médecine comportementale. Je t’invite à tester la thérapie cognitive-comportementale si tu souffres de TCA.

Donc la méditation, qu’est-ce que c’est ? C’est l’attention au souffle !

Commence petit : 3 minutes, puis 5, jusqu’à 10 minutes par jour ! Si tu adores comme moi tu pourras monter jusqu’à vingt minutes… L’important c’est la régularité.

Qu’est-ce qu’on fait quand on médite ? On ressent son souffle : au niveau du ventre ou de la poitrine. Sentir le trajet du souffle.

La posture de base c’est assis, le dos droit. Ce qui n’est pas facile c’est de rester immobile.

Quand on fait des compulsions alimentaires qu’est-ce qui se passe ? On rentre du travail, on est fatigué. On n’a qu’une envie : se poser sur le canapé avec son paquet de chips ou de gâteaux pour se goinfrer, comme pour s’anesthésier.

La méditation c’est l’inverse de ça. Trouve le moment de la journée qui te convient le mieux.

Ca peut être le matin, ou en rentrant du travail comme un sas de décompression ! Prends RDV avec toi-même et instaure cette pratique dans ton quotidien.

Challenge : si tu sens la crise arriver, règle ton minuteur sur 1 minute et médite en ressentant le souffle. Si après une minute tu as toujours envie de manger, vas-y, et profite !

Un autre exercice sympa de pleine conscience, c’est celui du grain de raisin. Choisis plutôt un aliment sur lequel tu as tendance à craquer.

Voici l’exercice : installe-toi confortablement, prends conscience du souffle pendant 1 minute et prends ton carré de chocolat (par exemple). Mets en oeuvre tous tes sens : quel est sa couleur ? Sa densité, son odeur ?

chocolat

Moment tant attendu, on arrive au goût : mets le carré dans ta bouche, et le plus lentement possible, évalue à quelle vitesse il fond dans la bouche. Est-il plutôt sucré, amer ? Où se situent les sensations ? Evalue et ressens puis avale le carré. Va jusqu’à ressentir dans ton corps le poids du carré de chocolat.

Dis-moi en commentaire si tu as fait l’exercice ?

Tu peux t’exercer à manger en pleine conscience au cours d’une crise , plutôt vers la fin quand c’est plus facile. Observe tous les sens, mets de côté la culpabilité.

Tu verras quel est l’ingrédient secret qui fait que tu restes coincé dans le cercle vicieux des compulsions alimentaires en téléchargeant gratuitement ton livret :

manger librement







Manger librement et s’aimer (même après des années de compulsions alimentaires)

Laisse ton e-mail pour recevoir tout de suite ton ebook de bienvenue

Marketing par

 

Une autre technique décrite par l'auteur : le Scan corporel. Il se pratique plutôt allongé. On commence par les pieds, on prend conscience de chaque partie du corps jusqu'à la tête. Jambe gauche, jambe droite, tronc, bras gauche, bras droit, tête. Imagine un faisceau de lumière au fur et à mesure et ressens.

Si tu t'arrêtes au niveau du ventre par exemple (zone où on est souvent inconfortable avec les TCA) : tu vas observer que tes sensations évoluent dans le corps. Que ce soit la faim ou la nausée. Donne une forme, une couleur à ta sensation et tu vas voir qu'elle bouge, elle évolue !

A la clinique du Dr Kabat-Zinn, un fumeur a constaté que son envie de cigarette diminue en 3 minutes ! Il en sera peut-être de même pour toi et tes crises.

Yoga

La troisième forme de méditation est le yoga.

Quand on pratique, c'est comme revenir à la maison. On se recentre sur nous-mêmes. Des 3 formes, c'est pour moi la plus facile. Rester immobile est difficile : le mental réclame de bouger. En hatha Yoga, on tient les asanas (postures) plusieurs respirations. C'est assez long pour être dur pour le mental , et en même temps on bouge alors on est content, et on se sent bien après.

RDV sur ma chaîne Youtube pour pratiquer en ligne tous les mardis 8h00 et jeudi 18h30 pour 30 minutes !

Le Dr Kabat-Zinn recommande de pratiquer la méditation au moins 6 jours par semaine pendant 8 semaines.

Choisis la ou les formes de méditation qui te conviennent le mieux et tu peux même les planifier dans ton agenda !

 

Guérir

Guérir c'est différent de soigner.

Soigner c'est s'occuper des symptômes, guérir c'est anéantir la cause.

Dans mon expérience de guérison, j'ai découvert qu'il n'y a rien à faire pour guérir ni maigrir : juste revenir à soi, et laisser tomber tout le reste.

C'est plus facile à dire qu'à faire. Mais avec la méditation tu vas apprendre à

  • lâcher prise
  • te dissocier de ton image, de ton poids : tu vas te rendre compte que tout passe (les sensations, les bruits, les envies de manger...)

Apprends à satisfaire ta faim physique et mentale et débarrasse-toi de la culpabilité pour guérir, comme tu le découvriras dans ton Ebook gratuit "Manger librement".

Qu'est-ce qu'on fait quand on mange par crises ? On fuit le stress.

L'humain a deux façons de réagir face au stress : combattre ou fuir.

A ton avis on est dans quelle catégorie avec l'alimentation ? Dans la fuite !

En apprenant à répondre au stress plutôt que d'y réagir, avec la méditation, les compulsions vont diminuer.

Cela demande du courage, car tu n'as pas forcément envie de te confronter à tes pensées.

Que dit la crise sur mon corps et mon esprit à cette instant ? Pose-toi la question la prochaine fois. Elle est là pour te dire quelque chose. Tu te sens coupable, tu as honte de manger, tu vas donc te restreindre et retomber dans les compulsions.

Que dit la crise sur mon corps et mon esprit à cette instant ?

Ecoute-toi dans la bienveillance, honore gaiement ta faim physique et mentale et tes compulsions vont diminuer.

La méditation va te montrer que tu n'es ni ta nausée, ni ton poids, ni ta souffrance. La plupart des gens s'identifient à leur prénom, leur opinion politique... c'est l'ego, et c'est normal. Mais si tu médites, tu vas découvrir quelque chose en toi. L'impermanence. Tu existes au-delà de tous ces critères extérieurs. Tu n'as pas besoin de maigrir pour exister ou te sentir bien.

Tu pourras maigrir par la suite lorsque tu seras guérie. Mais la priorité c'est de guérir. Donne la priorité à ta santé mentale !

Regarde où les régimes t'ont mené: comme du carburant qui a entretenu le feu des compulsions.

La méditation pourra t'aider à rompre ce cycle.

Une méditation que j'aime beaucoup : se demander "quel est mon chemin" ?

Et notamment, après une crise : "puisque je suis malheureuse, là, à cet instant, puis-je faire quelque chose de précis qui me guiderait vers plus de paix ?".

L'expérience de la méditation sur 8 semaines montre une amélioration, une disparition des attaques de panique par exemple. Elle permet aussi de mieux communiquer avec les autres.

J'ai pu constater chez mes clientes en coaching une tendance à l'hypersensibilité, et du mal à s'affirmer, à dire non. Tout cela s'apprend !

Donc je t'invite à lire le livre "Au coeur de la tourmente, la pleine conscience". Note tes RDV de méditation sur ton agenda car la méditation, c'est la douche de l'esprit ! Et on se retrouve sur Youtube chaque mardi 8h et jeudi 18h30 pour pratiquer ensemble.

la méditation, c'est la douche de l'esprit !

Alors à très vite !

 

Diffusez l'amour <3

10 réflexions au sujet de « STOP aux compulsions alimentaires ! Un outil pour t’aider »

  1. Nicolas

    « la méditation c’est la douche de l’esprit ! » tout est dit !
    Personnellement j’ai découvert la méditation il n’y a pas si longtemps et les effets sont incroyables ! Cela ne me surprend pas du tout que l’on puisse aussi réguler ses compulsions alimentaires. On néglige encore trop (en occident du moins) la puissance du cerveau et les moyens de l’exploiter. Merci pour votre bel article !

    1. Claire Castagne

      Merci Nicolas pour votre commentaire ! C’est super que vous pratiquiez la méditation, on en ressent les bienfaits tellement rapidement ! Du coup normal que la métaphore vous parle, ça devient vite indispensable 😉

  2. Guillaume

    S’il n’y avait qu’une seule phrase à retenir de votre article c’est: la méditation, c’est la douche de l’esprit. Merci pour ce belle phrase positive qui permet de réaliser l’importance de la méditation !

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *