Mes 3 meilleurs conseils pour prendre son envol

Cet article participe à l’évènement inter blogueurs de Corinne-coulange.com dont l’article « Comment bien vivre le changement en période d’incertitude ? » pourra également t’aider sur ce sujet.

Tu es dans une situation de transition. Lorsque le réveil sonne le matin, tu actives le mode « repeat » le plus possible tellement tu vas au travail à reculons. Une seule envie : d’être en week-end, en vacances…

Alors tu t’interroges : vers quoi me diriger pour retrouver l’envie ? 

Le travail représente l’essentiel de notre vie, et si on le subit et qu’on passe notre journée à se plaindre, difficile d’être heureux et épanoui !

Alors, voici mes trois meilleurs conseils pour prendre son envol dans un contexte de transition professionnelle (un des sujets sur lesquels je peux t’accompagner en Coaching).

Arme-toi d’un carnet car ensemble, on va bosser 🙂

carnet stylo

1. Faire le point sur la situation actuelle

Prends un papier et un crayon, une demie-heure devant toi et c’est parti.

– Trace deux colonnes. A gauche, chaque expérience professionnelle significative. A droite, tout ce qui t’a plu dans chaque (exemple : relation client / négociation / analyse…).

– Maintenant écris sans te censurer : quels sont les aspects qui te déplaisent aujourd’hui dans ton travail ? Note tout : patron envahissant, horaires décalés, fatigue du contact client, pression commerciale, administratif, charge de travail…. 

– Observe dans cette liste : y a-t-il des éléments de contexte temporaire (pression accentuée du fait de la crise) ? Des choses sur lesquelles tu peux agir (par exemple, déléguer des tâches à un collaborateur si tu es surchargé) ? Et enfin, des choses qui sont devenues en dissonance avec tes valeurs (par exemple, tu es devenu végétarien et tu es serveur dans un Steak-house) ?

Grâce à cet exercice, tu prendras conscience du fil conducteur de ton parcours jusqu’à présent (très utile aussi pour expliquer ton CV à un recruteur !). Et tu y verras plus clair si ce qui peut être changé ou adapté. Parfois, il suffit de changer son état d’esprit pour mieux vivre le stress et la pression et retrouver le goût de son métier actuel. D’autres fois ce sont des éléments liés à l’environnement et non au métier lui-même (un chef tyrannique par exemple). 

2. Poser les bases d’une évolution

Le but ici est de te reconnecter avec tes envies profondes,tes aspirations pour redonner du sens et savoir pourquoi tu te lèves le matin. 

Dans sa conférence TedX, Victoria Labalme prose une question : si tu te retrouves sur une île déserte, mourrant, avec à côté de toi un jeune à qui tu ne peux donner qu’un seul conseil avant de déceder, lequel ce serait ?

Note cette phrase. 

C’est autour de cette idée que tu pourras faire émerger un nouveau métier, ou redonner du sens à ton poste actuel.

Par exemple, la phrase qui m’est venue est « Aime-toi » car je suis convaincue que l’amour de soi est le préalable à l’amour des autres, au bonheur, et que si chacun était en paix avec lui-même il y aurait également la paix dans le monde (rien que ça !). 

Cela m’a aidé à donner un fil conducteur au coaching que je propose.

Tu peux aussi chercher un verbe : quel est le dénominateur commun des métiers exercés ou de ceux qui t’attirent ? Par exemple, derrière le verbe « aider » on peut regrouper de nombreuses professions : médecin, psy, coach… 

Ces exercices vont vous permettre de savoir ce que tu souhaites apporter. C’est fondamental pour les entrepreneurs qui doivent savoir à qui ils s’adressent, pourquoi ils le font et créer de la valeur pour vendre. C’est aussi utile en tant que salarié pour imaginer ton évolution de carrière.

L’exercice de l’arbre de vie, adapté à ton parcours professionnel, permet d’y voir plus clair également.

3. Définir un plan d’action

Tu as trouvé les ajustements à faire dans ta situation professionnelle actuelle. Qu’il s’agisse de demander une promotion, changer d’entreprise, de métier ou créer sa propre activité, il est maintenant temps de créer ton plan d’action.

Dans ce contexte de coronavirus, le monde est particulièrement incertain. Il vaut donc mieux réduire ses plans à des délais courts pour réajuster au fur et à mesure.

– Ecris le but final en haut de la feuille (exemple : créer mon entreprise de bien-être et en vivre)

– Décompose cet objectif (qui doit être SMART) en plusieurs gros blocs. Par exemple : créer mon site internet / construire une liste e-mail / lancer mon offre

– Pour chaque gros bloc, définis chacune des étapes intermédiaires et tout ce que tu peux accomplir pour le mois à venir. 

De mon côté, j’utilise la même stratégie que Stan de Marketing Mania avec un grand plan chaque trimestre, pour lequel je me donne des objectifs chiffrés et une stratégie. Je fais le bilan tous les trois mois, afin d’avoir une ligne directrice et savoir quelles actions prioriser.

Par exemple, j’ai décidé de passer un peu moins de temps à créer du contenu sur Instagram car cela ne m’aide pas directement à créer ma liste email.

Bien entendu, toutes ces actions intermédiaires doivent figurer dans ton agenda. Aucun rêve ne pourra se matérialiser s’il n’est pas d’abord dans ton agenda !

Aucun rêve ne pourra se matérialiser s’il n’est pas d’abord dans ton agenda !

Il est important de définir des plages horaires réalistes.

Par exemple si tu veux entreprendre une formation, il va d’abord falloir chercher différentes écoles, puis te renseigner sur les financements, faire les démarches… Mieux vaut consacrer 2h00 par semaine et se laisser un mois que penser qu’on aura tout bouclé en une journée (certaines actions demanderont un retour de quelqu’un d’autre et ne pourront pas être enchaînées).

parapluie envol

Prends ton envol !

Maintenant que tu as fait le point, posé les bases de ton futur projet et défini ton plan d’action, tu peux prendre ton envol !

Imagine le jour où tu auras renoué avec le plaisir au travail, quelle liberté, quelle joie cela t’apportera. Le sens profond que tu y trouveras te permettra de supporter beaucoup plus facilement les contrariétés du quotidien et les aspects plus déplaisants. Et lorsque tu parleras de ton travail, tu auras de nouveau les yeux qui brillent !

Diffusez l'amour <3

6 commentaires sur “Mes 3 meilleurs conseils pour prendre son envol

  1. Merci Claire pour ces précieux conseils ! Je note notamment l’idée de me faire un plan d’action trimestriel, car souvent je le faisais sur un mois et ça ne me donnait pas suffisamment une vision d’ensemble.

  2. J’aime beaucoup l’idée de planifier la réalisation de ton rêve sur ton agenda. On oublie souvent, mais c’est aussi simple que ça ! Merci pour le partage !

  3. Merciiiii pour cet article
    J’aime bien le fait de mettre un plan d’action surtout que tous les gens en surpoids veulent maigrir et ont essayé plusieurs régimes et sports mais avec un plan d’action ça aide d’aller droit au but.

    • Merci Hanan pour ton retour ! Oui, c’est vrai qu’on peut adapter cette méthodologie à plein d’aspects de sa vie : le travail mais aussi le sport ou la perte de poids, bien vu 😉

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *