La plus grosse erreur qui t’empêche de méditer (et comment y remédier facilement)

Dans cette nouvelle vidéo je te parle de la plus grande erreur que font 99% des personnes lorsqu’on parle de méditation.
Cette erreur t’a peut-être même empêché d’essayer jusque là !

Pourtant, la méditation apporte de nombreux bienfaits scientifiquement prouvés (pour en savoir plus, je te conseille le livre « Au cœur de la tourmente, la pleine conscience » du Dr Jon Kabat-Zinn) comme par exemple :
– réduction du stress
– meilleure concentration
– bien-être, pleine présence
– calme

Lien affilié (= ça m’aide à développer le blog, même prix pour toi) pour te procurer le livre

Pour résumer, je dirai qu’on ne cherche pas un but précis en méditant, mais qu’elle nous rend plus heureux au quotidien.

Il vaut mieux pratiquer 5 à 10 minutes par jour que une fois 1 heure puis plus rien pendant des semaines !

Et comme d’habitude si tu préfères lire, voici la transcription texte de la vidéo :

Bonjour les battants ! Je suis Claire Castagne, coach bien-être spécialisée en confiance en soi et professeur de yoga.

Je veux te parler aujourd’hui de la plus grosse erreur qu’on fait tous quand on s’intéresse à la méditation.

Malheureusement, cette erreur empêche la majorité des personnes de se mettre à la méditation et la pratiquer régulièrement.

Pourtant, la méditation s’adapte à tous les emplois du temps. On peut la pratiquer n’importe où. On peut y consacrer 5, 10 ou 20 minutes. Le mieux étant de pratiquer moins longtemps, mais régulièrement. Un petit peu tous les jours, c’est vraiment l’idéal !

Si tu commences à méditer, tu ressentiras rapidement les nombreux bienfaits que la méditation va t’apporter, qui ont été prouvés scientifiquement.

Pour cela je t’invite à lire « Au cœur de la tourmente, la pleine conscience » du Dr Jon Kabat-Zinn, qui parle d’un programme en clinique de 8 semaines prouvant que la méditation réduit le stress.

Si tu es convaincu des bienfaits de la méditation et que tu souhaites t’y mettre, je suis sûre que tu vas d’abord m’objecter : « Ah mais Claire, la méditation ce n’est pas pour moi ! Je n’arrive pas à m’arrêter de penser, je suis trop agité, ça me stresse plutôt qu’autre chose… ».

On est tous comme ça, conditionnés par nos pensées. On en a plus de 6000 par jour. 

Ce n’est pas que toi, c’est tout-le-monde. Et justement, si tu as du mal à te poser, te calmer, la méditation est d’autant plus faite pour toi !

Elle va t’apporter

  • plus de centrage dans l’instant présent
  • plus de calme
  • de concentration au quotidien
  • plus de bien-être
  • et plus de bonheur !

Quand on médite, en revanche, pendant le temps qu’on médite on ne cherche pas à se détendre. On cherche juste à être présent à nos sensations et dans l’instant.

Donc j’en reviens à l’erreur dont je te parlais, l’erreur que tout le monde fait c’est de croire que pour méditer il faut s’arrêter de penser !

Pas du tout, pas du tout pas du tout ! Pourquoi ? C’est juste impossible !

Personne ne peut s’arrêter de penser, personne !

On peut juste observer les pensées.

Avec la pratique, tu comprendras de quoi je parle.

Il y a toi et tes pensées. La plupart des gens s’identifient à leurs pensées, et croient qu’ils sont ce qu’ils pensent.

C’est une erreur courante dans le cadre du coaching, j’apprends à mes clients à dissocier les pensées de ce qu’il sont, et observer les pensées. Ce ne sont que des pensées, ils peuvent même les modifier pour changer leurs croyances et donc leurs actions et leurs résultats.

Maintenant qu’on a compris qu’on n’est pas ses pensées, comment fait-on pour les observer ?

On va s’ancrer dans une posture de témoin.

Le plus facile, c’est d’observer la respiration, être présent à ses sensations. Quand on voit une pensée apparaître, plop ! Elle apparaît, mais au lieu de s’y accrocher on va juste la laisser passer. Un peu comme un nuage dans le ciel.

Les bouddhistes comparent l’esprit à un petit singe, qui saute de branche en branche, et même parfois un singe bourré, qui a trop bu ! Encore pire ! Imagine le tumulte des pensées dans notre cerveau à tout moment.

Donc, je récapitule :

  • c’est normal d’avoir des pensées
  • on ne peut pas arrêter de penser
  • le principe de la méditation est de se centrer, à l’aide de la respiration (outil le plus facile, il en existe d’autres).

La respiration fait le pont entre le corps et l’esprit. Porter son attention au souffle va nous aider à être plus calme et observer les pensées passer, sans s’y accrocher.

Si tu remarques ta pensée, pendant que tu médites, c’est une très bonne nouvelle ! Ca veut dire que tu es conscient, que tu es en plein dans la méditation.

Donc, on commence à méditer. Dans mon exemple, on va se concentrer sur la sensation de l’air qui rentre, le ventre qui se gonfle, l’air qui sort, le ventre qui rétrécit.

Et puis oh ! Tiens ! Je pense que je dois acheter des steaks hachés en faisant les courses ce soir. Je suis consciente de cette pensée « liste de courses« . Là je suis toujours dans la méditation, donc je prends note dans un coin de ma tête, je rajouterai ça dans ma liste tout-à-l ‘heure et hop ! Je reviens à mon souffle. Et ainsi de suite.

C’est une gymnastique, pas facile ni confortable.

Ca demande de la pratique, mais c’est du temps pour toi, pour te retrouver, pour faire émerger la créativité, tes vrais besoins, désirs, faire connaissance avec toi-même, ressentir tes émotions

Tout cela, c’est du temps que, si on ne prend pas de manière volontaire, on va être happé par le quotidien, les choses à faire dans la journée et on ne va jamais se retrouver en tête à tête avec soi-même.

La méditation c’est vraiment ce RDV unique qui permet d’être plus heureux, mieux se connaître en observant simplement passer les pensées.

 

Méditation découverte express

Pour conclure cette vidéo, je t’invite à t’installer confortablement sur ton fauteuil ou sur ton lit. Une posture idéale pour méditer c’est le dos bien droit, appuyé sur le dossier de ta chaise. Tu peux mettre les mains sur les cuisses, te mettre en tailleur si tu préfères ou t’allonger et fermer les yeux. Les pieds bien à plat si tu es assis.

Installe-toi tranquillement. On va faire un exercice ensemble pendant 3 minutes. 3 minutes pour t’initier à la méditation de pleine conscience.

Ce que je te propose, tout simplement, c’est que je vais te laisser observer le souffle qui rentre et qui sort. Inspire, expire, à travers le ventre. C’est plus simple de se concentrer au niveau du ventre.

Tu te concentres sur le ventre, et comme j’expliquais : dès que tu vois une pensée passer, tu l’observes et tu la laisses partir, tu reviens à ton souffle à chaque fois.

Règle ton minuteur sur 3 minutes maintenant.

[Ferme les yeux, installe-toi confortablement et sens ta respiration. J’inspire, je sais que j’inspire. J’expire, je sais que j’expire. Si j’entends des bruits, ils me traversent. Je reviens à mon souffle. Si je ressens un inconfort, je reviens à mon souffle. Conscient de l’inspir, conscient de l’expir. Et si une pensée apparaît, je reviens toujours à mon souffle, sans jugement. Concentration au niveau du ventre. Le ventre qui se gonfle à l’inspir, et qui s’abaisse en expirant.]

Tu peux ouvrir les yeux tranquillement, sentir les effets de cette méditation express sur ton souffle, ton mental et même peut-être sur ton corps.

J’espère que ça t’a plu ! Like et partage si c’est le cas, bonne journée et à bientôt !

 

Diffusez l'amour <3

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *