Le Yoga pour retrouver Confiance en Soi : conseils et témoignage

CONFIANCE EN SOI

Bonjour, je suis Bérénice, yogi et freelance en quête de sens. J’ai longtemps lutté contre le manque de confiance en moi et la timidité. J’avais des ambitions plein la tête, mais ces freins me retenaient comme des boulets. Alors j’ai trouvé des moyens de me dépasser, de m’affirmer. Le yoga en fait partie et m’a vraiment aidé à m’épanouir, en tant que personne et travailleuse indépendante. Je vous partage tout ça sur mon blog Envol de Yogi. Dans cet article, je parle plus spécifiquement de la manière dont le yoga m’a aidé à gagner confiance en moi et comment vous pouvez utiliser cet outil merveilleux pour vous dépasser à votre tour !

Une petite fille timide qui n’a pas confiance en elle…

Timide, discrète, renfermée… Voilà des qualificatifs qu’on ne s’est pas privé de me renvoyer à la figure. Oui, j’étais cette fille silencieuse dans un coin de la pièce, qui écoutait plus qu’elle ne parlait.

Je n’osais pas me diriger vers un vendeur pour lui demander de l’aide. Je n’osais pas lever la main pour poser une question au prof. J’osais encore moins affirmer mon avis dans une discussion ou parler à des inconnus en soirée.

J’étais toujours gluée à la personne qui me servait de bouclier pour un événement donné, que ce soit ma sœur, mon copain, une amie ou la seule personne que je connaissais à peu près dans la pièce.

Je me croyais incapable de tout, incompétente, insignifiante. Je me répétais que j’allais échouer à un moment où à un autre, car je réussissais par chance ou grâce au soutien des autres.

CONFIANCE EN SOI

Pourtant, j’avais de bons résultats en classe, et ma sœur vous dira frustrée que je réussissais tout mieux qu’elle. Mais, pour moi, ce n’était pas assez.

J’avais peur qu’on se rende compte que j’étais une imposture. Effrayée qu’on se demande si j’avais eu mon bulletin scolaire dans une pochette surprise. Tétanisée à l’idée qu’un jour on me dise « mais, Bérénice, tu n’as rien à faire là. Tu ne sais pas travailler en équipe, tu t’exprimes mal en public et on ne comprend rien à ce que tu baragouines ! Va-t’en et laisse-nous bosser tranquilles ».

 

Puis sont arrivés les stages en entreprise. Je me suis lancée à corps perdu dans le premier contrat que j’ai trouvé, de peur de ne rien décrocher de mieux. Je ne vous parle même de l’entretien, où je me suis rendue en me disant que je n’avais aucune chance de faire mes preuves. Malaise, gêne et joues rouges comme deux tomates au mois d’août.

Je frôlais les murs pour ne pas avoir à dire bonjour à mes collègues. Je paniquais dès qu’on me donnait une mission, pour laquelle évidemment je ne pensais pas avoir les épaules.

Et puis j’ai eu mon diplôme. J’ai décidé de ne pas aller en entreprise et subir les open space et autres joyeusetés. Je me suis lancée comme freelance. « J’en serai incapable bien sûr, je vais échouer dans quelques mois, évidemment. Je ne trouverai pas de clients qui me feront confiance, naturellement. Mais c’est toujours mieux que l’entreprise ! ».

Alors je me suis lancée, avec un nuage d’illégitimité sur la tête. J’ai acheté une formation, pour me rassurer. J’ai failli en acheter une dizaine d’autres, car aucune ne suffisait à taire cette voix qui me disait « tu es une imposture. Les clients ne te feront pas confiance ».

Une insécurité qui recule progressivement

Pourtant, j’avance.

J’ai présidé une association, j’en ai créé une autre. J’ai participé à plusieurs hackathons, à la fin desquels j’ai pitché devant une assemblée de plusieurs dizaines de personnes. J’ai commencé le yoga. J’ai lancé un blog. J’ai osé dire à mes parents que je ne deviendrai pas ingénieure, malgré mes 5 ans d’études. Je suis devenue freelance.

À chaque fois, c’est vrai, j’avais une voix qui me murmurait « tu n’y arriveras pas ». Mais au fil des années, j’en ai entendu une autre, qui parlait de plus en plus fort « You go girl ! Tu réussis tout ce que tu entreprends. Tu vas y arriver, parce que tu gères ! Et au pire, tu recommenceras ! ».

Et tout ça, je le dois en partie au yoga.

4 raisons pour lesquelles le yoga aide à gagner confiance en soi

Alors bien sûr, le yoga n’a pas été la seule réponse au manque de confiance en moi. Mais ça m’a sacrément aidé ! Cette pratique a été un pilier quand la vie (ou moi-même, le plus souvent) mettait des obstacles sur mon chemin. Le yoga se présentait naturellement à moi quand j’avais besoin d’ancrage ou de clarté mentale.

Le yoga m’aide à gagner confiance en moi de quatre manières principales.

  • D’abord, il me permet de prendre du temps pour moi.

M’accorder une séance de yoga, c’est montrer à moi-même que j’en vaux la peine ; que je suis suffisamment importante pour que j’arrête de courir partout et que je prenne soin de moi.

 

  • Ensuite, le yoga m’aide à me reconnecter à mon corps.

Ça a été un sacré défi pour moi, qui ai enfoui les doutes et les peurs sous la nourriture pendant si longtemps. Mais de séance de yoga en séance de yoga, j’ai renoué un lien avec mon corps. Je lui ai dit « je t’aime » chaque matin. J’ai vu tout ce dont il était capable : force, souplesse, résilience, progrès… Et je l’ai accepté, un peu plus chaque jour.

Ça peut paraitre débile. « Comment accepter ton corps pourrait-il te donner confiance dans tes projets professionnels ? » Parce que mon corps est mon bateau. Où que j’aille, il est là. Il me permet d’avancer. Je m’en sers pour travailler, réfléchir, communiquer avec des clients ou mon entourage… Sans lui, je ne fais rien. Donc je dois reconnaitre son importance, l’accepter et en prendre soin pour qui me mène là où je veux aller !

 

  • La posture de mon corps agit de manière inconsciente sur mon état d’esprit.

Quand je suis stable sur mes pieds, que je me tiens droite en regardant vers l’avant… Ma tête fait pareil ! Mon corps envoie à mon esprit un message du type « tu es puissante, tu es capable, alors fonce ! ».

On entend parfois ce conseil : si tu es déprimé, tiens-toi bien droit et sors te promener ou danse comme un débile dans ton salon. C’est pareil avec la confiance en soi ! Si vous vous sentez en insécurité, ancrez-vous dans le sol et ressentez votre stabilité.

 

Enfin, le yoga crée dans ma vie une habitude.

Cela me permet de m’ancrer, d’accepter la situation présente. C’est essentiel de savoir où je suis pour pouvoir avancer. Le yoga m’aide à faire de la place dans ma tête. À séparer les vrais obstacles des doutes et croyances que je me répète en boucle. À m’ancrer dans mon aujourd’hui, ma personnalité et mes objectifs. Ça m’aide aussi à avoir une habitude à laquelle me raccrocher quand je doute.

 

Le yoga agit sûrement de bien d’autres manières sur la confiance en soi. D’ailleurs, si vous avez une idée, écrivez-la dans les commentaires !

3 conseils de yoga pour améliorer sa confiance en soi

Bon, maintenant que vous connaissez (presque) tout de ma vie, voyons comment vous pouvez vous aussi utiliser le yoga pour reprendre confiance en vous.

Méditer

Quand on parle de yoga, on pense souvent aux postures et à la souplesse. Pourtant, la méditation est l’un des piliers de cette pratique holistique.

méditation

Méditer est rigoureusement efficace pour reprendre confiance en soi. Cela aide à clarifier son esprit et prendre du recul sur les situations. Au lieu de laisser son cerveau s’emballer, sur toutes nos soi-disant erreurs ou les scénarios catastrophes de nos échecs futurs, on confronte nos pensées à la réalité.

Alors, pour gagner confiance en vous, asseyez-vous confortablement, concentrez-vous sur votre respiration et laissez vos pensées défiler comme des nuages, sans vous y identifier.

Des postures puissantes

C’est scientifique : certaines postures de yoga améliorent l’estime de soi et permettent de se sentir empowered (quel est l’équivalent français, franchement ?).

Deux minutes de pratique suffisent à modifier drastiquement son état d’esprit. Deux minutes, ça se trouve dans une journée, non ? Alors juste avant un rendez-vous de prospection, un événement de réseautage ou même avant une journée de travail, prenez deux minutes pour faire l’une de ces postures.

La posture du guerrier I ou II. Deux asanas dans lesquels vous vous sentez puissant et rempli de courage. Les jambes forment une base solide, inébranlable.

Dans le guerrier I, les hanches et le haut du corps sont dirigés vers l’avant. Les bras pointent vers le ciel et permettent d’étirer la colonne vertébrale.

POSTURE GUERRIER I

Dans le guerrier II, l’arrière des jambes, les hanches, le dos et les bras sont dans le même alignement. Les bras sont actifs, comme si deux personnes les tiraient vers des directions opposées. Le regard est pointé l’avant, voire vers l’avenir si on veut pousser la métaphore.

posture guerrier II

La posture de l’aigle, et de manière générale les postures d’équilibre, permet de se recentrer, d’apaiser le mental, de se reposer sur la puissance d’une seule jambe… et de booster sa confiance en soi ! Dans cette posture, veillez à maintenir le dos bien droit et les épaules loin des oreilles.

POSTURE DE L'AIGLE

Le chien tête en haut, une posture qui permet de s’ouvrir au monde de manière subtile. Parfait pour commencer en douceur quand on ne se sent pas à l’aise (mentalement !) dans la posture du guerrier. En chien tête en haut, les bras et tout l’arrière du corps sont puissants. Les épaules sont en arrière, la cage thoracique ouverte et le menton haut. On regarde en avant et on sent la colonne vertébrale qui s’étire. Agréable, non ?

posture chien tête en haut

Une routine pour s’ancrer

Pour vraiment profiter des bienfaits du yoga, je vous recommande d’intégrer votre pratique à une routine quotidienne. Chaque matin, ou chaque soir selon vos possibilités et votre tempérament, prenez ce temps pour vous. Chouchoutez-vous et protégez-vous, car personne ne le fera à votre place !

Cette routine n’a pas à durer des heures. 20 minutes suffisent pour déplier son tapis, faire quelques salutations au Soleil (ou à la Lune) et méditer.

Fixez-vous un minimum de 5 minutes, rien que pour vous prouvez à vous-même que vous avez de la valeur et que vous êtes la personne la plus importante de votre journée !

 

 

Vous avez maintenant toutes les clés pour gagner confiance en vous grâce au yoga. Pour aller plus loin, je vous donne rendez-vous sur Envol de Yogi, le blog de yoga pour les indépendants. On y parle confiance en soi, mais aussi business de sens, gestion du stress, concentration, etc. Bref : l’épanouissement professionnel, grâce au yoga.

Bon envol !

Bérénice.

Diffusez l'amour <3

7 commentaires sur “Le Yoga pour retrouver Confiance en Soi : conseils et témoignage

  1. Hello Claire et c’est un bel article que tu partage. Il est touchant et en même temps extrêmement ancré. Si j’ai bien compris tu as invité Bérénice sur ton blog et je t’en remercie car ce fut une belle lecture. Au plaisir de lire tes prochains articles 😉

    • Bonjour Eric, merci pour ton retour positif. Je suis ravie que l’article t’ai touché ! À bientôt j’espère sur Envol de Yogi :).

  2. Très bel article. Tu as rudement bien fait d’écouter la petite voix « You go girl! » 😉 Et ça vient d’un ingénieur qui, certes, a pratiqué et « rentabilisé » son diplôme, mais qui s’est aussi tourné vers l’entrepreneuriat et le blogging.
    Ca me donne envie de tenter d’intégrer du yoga à mon « Morning Miracle » !

    • Bonjour Alex, merci ! Je vois que nous avons un parcours similaire :). Tu verras, le yoga matinal peut réellement transformer ta journée. Cela sera d’autant plus facile à adopter si tu as déjà un morning miracle ! Au plaisir d’échanger.

  3. Salut Claire,Merci Bérénice

    Merci pour l’ancrache.. j’ai mal au dos et je vais essayé les positions.

    As tu mis ces routine dans ta vie?

    A bientôt

    Rodney

  4. Bonjour Rodney, oui à titre personnel je pratique le yoga presque tous les matins. Je varie les postures pour adapter en fonction de mes besoins du moment : mal de dos, concentration, confiance… Le yoga a véritablement de nombreux bienfaits ! Sur envoldeyogi.com tu peux télécharger un livret de 7 postures pour commencer le yoga, une par bienfait essentiel. À bientôt !

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *