Vivre ses rêves… même en surpoids (+ récit d’une journée yoga/ cheval)

 

 

Bienvenue sur ce défi 30 jours où je réponds à vos questions bien-être, développement personnel, sport / yoga… dans une série de vidéo. Laisse ta question en commentaire !
Je suis Claire Castagne, coach bien-être. 
Télécharge ton livre offert sur le site : 8 jours pour s’aimer et s’accepter quand on est en surpoids !
Everyday Makeup Tutorial YouTube Thumbnail
Aujourd’hui je réponds à Elodie, qui m’a demandé de lui en dire plus sur ma journée Yoga + cheval à Fontainebleau. Je profite du récit de cette belle journée pour te donner des conseils sur
– Pourquoi et comment voyager seule
– Comment dépasser ses peurs
– Oser vivre ses rêves quand on est en surpoids
–> Choisis ton défi et lance-toi !
Pose-moi en commentaire ta question bien-être / développement personnel. Quel est le problème que tu rencontres aujourd’hui pour te sentir bien dans ta peau ?

Et pour ceux qui préfèrent lire voici la transcription

1/ La journée Yoga / cheval

 

Le concept : Alizée propose des journées et week-ends alliant yoga et balades à cheval.
J’ai trouvé cette idée super, sachant que j’ai découvert les balades à cheval à Fontainebleau à l’occasion de mes vacances.
Du coup j’ai décidé de participer à l’une de ces journées.
A la base on devait faire un atelier yoga le matin, et balade l’après-midi. La veille, Alizée m’appelle pour me dire qu’elle ajoute un atelier méditation et soin des chevaux le matin. J’étais super contente, même si j’ai dû avancer mon réveil à 6h30 !
On a commencé par un atelier méditation, très relaxant. Même s’il pleuvait, on était dehors, protégées par un abri dans le pré des chevaux. On était toutes en cercle, les chevaux sont venus nous dire bonjour. On les a laissés nous approcher sans les toucher.
On s’est recentrées sur notre respiration et on a fait une méditation guidée sur les chakras : muladara chakra, le chakra racine, et anahata chakra, celui du cœur, en visualisant les couleurs (rouge et vert). C’était très apaisant, surtout que Alizée est très douce et a une voix très relaxante.
Suite à cette méditation, nous avons fait la respiration Kapalabhati (crâne brillant) qui est une de mes préférées, que je pratique tous les matins.
Le principe est qu’on inspire puis expire de manière forcée par le ventre.
Là on a fait une trentaine de respirations sur trois séries. Quand je pratique seule j’en fais un peu plus.
A la fin on fait une rétention poumons pleins  (kumbhaka) quelques secondes et on relâche.
Ensuite on a retrouvé les chevaux, on s’est mis par petits groupes et chacune notre tour on a visualisé l’énergie qui venait du sol pour la transmettre au cheval en passant les mains le long de sa colonne vertébrale.
A l’expir on a visualisé qu’on ramenait tout ce qu’on ne voulait plus, les énergies négatives par les pieds. On rend tout cela à la terre.
Après avoir fait la méditation on était dans un état de paix, de concentration.
Ce que j’ai aussi apprécié est d’avoir gardé le silence pendant les temps calmes, où on allait chercher les chevaux pour les attacher, les ramener… Tout ça s’est passé en silence.
Mine de rien quand on y pense, il y a peu de moments dans la vie où on ose garder le silence quand on est entouré.
C’est un enseignement que je retiens de la journée. On n’a pas besoin de parler pour être bien ensemble, beaucoup de choses se passent y compris en silence.
A travers le contact avec le cheval, en posant la main sur la colonne vertébrale, petit à petit on a pu sentir le cheval qui se détendait. Par exemple il mâchouillait, il pivotait ses sabots en équilibre sur 3 pattes (signes de relaxation).
Et aussi sur certaines zones du corps on pouvait sentir des tensions.
C’était vraiment un contact spécial, je n’avais jamais fait ça avec les chevaux et j’ai trouvé ça super d’avoir une connexion, un lien qui s’établit. Ressentir la chaleur… C’était très apaisant et j’ai adoré !
Ensuite on s’est retrouvées pour un cours de yoga, très sympa, avec une musique douce. A la fin la posture du savasana (le cadavre) on relâche tout, on laisse aller… Alizée nous a raconté une histoire très sympa sous forme de conte pendant cette relaxation.
On était toutes hyper zen à la fin.
On a partagé un déjeuner que les filles avaient préparé la veille, pour celles qui faisaient le week-end complet.
Déjeuner sain, équilibré et savoureux à la fois.
Nous nous sommes divisées en deux groupes pour la balade à cheval.
Nous étions trois filles dans le groupe débutant. J’ai eu un cheval beaucoup plus grand et haut que la balade précédente.
Passée la première appréhension de cette hauteur, la peur de la chute, j’ai vraiment pu profiter de la balade.
Le coin de la forêt des Trois Pignons à Fontainebleau était magnifique.
On a eu de la chance d’échapper aux orages, juste deux averses sans être trempées. On entendait le tonnerre vers la fin.
Magnifique moment de détente, de partage... J’ai beaucoup aimé cette journée.
Quand je suis rentrée j’étais vraiment K.O. On a fait pas mal de trot, j’aurais bien aimé faire du galop, ce sera pour une prochaine fois ! Je n’ai jamais essayé et c’est un défi que je me suis lancé.

2) Développement personnel

 

Ça c’est pour le déroulement de la journée. Maintenant je vais vous donner quelques pistes de développement personnel autour de ces thèmes.

Partir seule

J’ai découvert cette activité à l’occasion d’une semaine de vacances seule, pas loin de chez moi.
Cela fait quelques années que je voyage seule quand j’en ai envie. C’est une telle liberté !
Ça ne veut pas dire que je n’aime pas partager avec des amis. Mais on est parfois tributaire des contraintes des uns et des autres, et ce n’est pas toujours évident de se retrouver au même moment.
Choisir l’endroit qui nous fait envie et les activités qui nous plaisent, sans avoir peur de se retrouver bête… J’ai dépassé cette peur du regard des autres qui était très forte au début.
Quand je suis partie à Naples, j’avais peur de m’ennuyer, de ce que les gens allaient penser…
J’ai relativisé en me disant : dans ma propre ville, je suis seule ! Je peux aller au cinéma seule, me balader, faire une expo toute seule… Je ne vais pas toujours être avec quelqu’un ! Je ne me pose même pas la question de ce que pensent les gens.
Déjà je me suis dit, en voyage c’est pareil ! Après tout pourquoi pas !
J’avais choisi un hôtel avec piscine et spa.
Je travaillais sur le coaching et le blog le matin, l’après-midi je me relaxais et je faisais des balades.
C’est un conseil que je peux te donner. J’ai écrit cet article qui te donne des astuces pour faire les choses seule.
Tu verras à quel point c’est important de se retrouver, se ressourcer, se reconnecter à soi
Je le conseille vraiment à tout le monde, en commençant crescendo évidemment.

Agir malgré ses peurs

Devenir prof de yoga quand on est en surpoids

Ensuite au sujet du yoga, j’ai pris la décision cette année de commencer une formation de professeur de yoga.
Sachant que j’étais -je suis toujours un peu moins- en surpoids au moment de cette décision.
J’aurais très bien pu me dire (c’est des idées qui ont fait plop dans ma tête mais que j’ai laissé passer) :
– je suis trop grosse, je n’ai pas le physique
– je ne vais pas réussir certaines postures, comme les postures sur la tête et donc je ne serai pas légitime à être prof…
– physiquement, je ne vais pas tenir, ça va être trop intense pour moi
– je vais être grosse par rapport aux autres de la formation …
Toutes ces pensées se sont présentées à un moment donné, je les ai laissé passer.
J’adore le yoga c’est quelque chose qui m’a beaucoup aidé à me reconnecter à une autre dimension dans ma vie. La dimension de paix intérieure. Quand j’ai découvert que ce n’était pas que une activité physique, qu’il y avait un aspect spirituel.
Pour faire du yoga il suffit de se reconnecter à son souffle. Peu importe la posture, on est tous capables de trouver une posture qui nous convienne.
C’est le contraire d’une performance. Le but du yoga, c’est de lâcher l’ego.
J’ai vraiment accroché, et à travers ma nouvelle activité de coach j’ai eu envie de me former au yoga pour pouvoir le transmettre. Je suis sûre que ça peut aider les personnes qui sont encore coincées dans les compulsions alimentaires, à se reconnecter, à s’aimer, à s’accepter.
Tout ça pour vous dire que j’ai beau, encore être en surpoids aujourd’hui, même si je suis en train de mincir, je ne m’empêche pas de vivre mes rêves !
J’ai beau être en surpoids, je ne m’empêche pas de vivre mes rêves !
C’est très important, c’est le message que je transmets en coaching.
Que vous ayez des complexes, et il n’y a pas que les gros qui en ont !
Ou que vous ayez pour but de perdre 10, 40 kilos ou plus, n’attendez pas de ne plus avoir de complexes.
Ça n’arrivera peut-être jamais ! Tout le monde en a, je suis sûre que même Beyoncé en a !
Ou en tout cas des jours où on ne se trouve pas au top, c’est normal !
Ça ne doit pas te bloquer pour réaliser tes envies, vivre tes passions…
Les pensées que tu as par rapport à toi, ne sont que des pensées. Laisse les passer, c’est pas grave.
Accroche-toi à ce qui te motive, ce que tu aimes. Pense à pourquoi tu as envie de le faire, et fais-le ! Tout simplement !

Monter à cheval après une mauvaise expérience

Enfin je voulais parler du cheval. Il y a peut-être dix ans, j’avais déjà fait une ou deux balades à cheval et j’ai voulu prendre un cours d’équitation.
Sauf que mon grand-père, qui m’a accompagné, a peur même s’il en a fait. Il a peur des chutes et il m’a transmis cette peur. Je pense que j’ai un caractère assez angoissé et comme je suis une éponge à émotions, j’ai absorbé cette peur.
Et du coup, comme par hasard, pendant ce cours d’équitation le cheval est parti au galop… alors que j’étais sur son dos !
J’ai eu très peur, et je ne suis jamais remonté depuis.
Lors de mon séjour à Fontainebleau, j’ai adoré me balader en forêt, à pieds, et il y avait des chevaux partout.
Une de mes profs de yoga m’a dit que les chevaux étaient super pour les personnes très empathiques, hypersensibles.
Les chevaux sentent ces émotions.
Je me suis dit : maintenant que j’ai fait du travail sur moi, que je me sens plus alignée, j’ai envie de retenter et de partager cette balade avec le cheval.
J’ai peut-être encore un peu peur, c’est normal, mais je ne vais pas m’arrêter à cette peur et je vais le faire !
Du coup j’ai réservé cette balade, c’était super sympa !
Evidemment toutes ces pensées m’ont traversée : je ne vais pas y arriver, je vais tomber, je vais avoir peur… Mais je me suis laissé porter, j’ai fait confiance à ma guide pour cette balade et c’est un super moment.
Elle m’a expliqué comment aller au trot, on l’a fait plusieurs fois. J’étais un peu crispée mais j’ai quand même réussi à le faire.
Le cheval était un amour. Il y a eu des petits moments d’imprévus où les chevaux s’arrêtaient, bougeaient car il y avait beaucoup de taons… C’était un peu effrayant sur le coup car on ne sait pas comment réagir, on a peur de tomber.
Mais tout s’est bien passé. Ludivine, qui faisait la balade, m’a proposé d’essayer le galop.
Je lui ai répondu que le trot c’était pas mal mais que je me donnais le challenge pour revenir faire du galop.
Je m’étais donc dit que je reviendrai pour tester ces journées Yoga / cheval avec Alizée.
Et là, challenge puisque j’ai choisi le cheval le plus grand de tous ! En plus j’ai un peu le vertige. C’était impressionnant au début. Je me suis dit mince, si je tombe je vais me faire super mal, ça va être difficile…
Appréhension au début, en plus le cheval bougeait beaucoup à cause des mouches…
Une fois installée en selle sur Angie, la belle jument toute blonde, ça allait ! Je me sentais à l’aise, sereine, je me suis dit c’est comme apprendre à conduire.
Pour conduire j’avais beaucoup d’appréhension au début, maintenant c’est naturel, automatique, on peut y prendre du plaisir.
Là je me sentais bien ! A cheval on est bercé par le rythme au pas, tranquille, c’est hyper agréable. En plus d’être dans un environnement de nature, en pleine forêt, c’est top ! J’ai vraiment réussi à profiter du moment. On a trotté plein de fois, j’étais relâchée, c’était naturel grâce aux conseils.
Tout ça pour te dire que quand quelque chose te fait peur mais que tu as quand même envie, vas-y !
Visualise le résultat.
Imagine-toi en train de réussir.
Si tu veux faire un marathon, ou une course de 10 km alors que tu n’as jamais couru autant, visualise-toi en train de passer la ligne d’arrivée sous les applaudissements, les gens qui crient… Vis le moment en toi, les émotions, la fierté quand tu auras réussi à atteindre ton objectif.
Et tu vas voir que petit à petit tu vas t’améliorer. Plus tu pratiqueras, plus ce sera facile et plus tu prendras de plaisir.
Au bout d’un moment ça deviendra quelque chose de naturel.
Même les champions ont commencé en étant débutants !
Ne te sens pas nul en te comparant à quelqu’un pour qui c’est facile. Ne te laisse pas rabaisser par des gens qui te prennent de haut, un mauvais prof qui va te donner des conseils abrupts… Pour lui c’est facile, mais toi tu apprends ! N’aie pas honte, au contraire, c’est super de faire la démarche de faire une nouvelle activité !

Défi

Je te propose en défi de choisir une activité qui te fait envie et que tu n’as jamais osée.
Peut-être prendre un cours de plongée (« j’ai les tympans fragiles », mais rien ne le prouve -c’est mon cas haha), te mettre au dessin, même sans talent particulier ça va te faire plaisir de créer ! Ça peut être de t’inscrire à une course en compétition…
Je suis sûre que tu vas avoir plein d’idées d’activités, loisirs… Ou même au travail, te lancer dans un nouveau projet pour lequel tu ne te sentais pas encore légitime.
Commence ! Commence par un pas !
Un escalier ça se gravit marche après marche, c’est comme ça qu’on y arrive, par la répétition : jour après jour, semaine après semaine.
Tu vas progresser, te sentir de mieux en mieux.
Découpe un gros objectif en petits objectifs. Le petit pas commence par t’inscrire, par y aller. Il faut le faire malgré ses peurs.
J’espère que cette vidéo sur mon expérience Journée yoga/cheval t’a plu ! Avec des conseils coaching, un peu plus larges, sur comment prendre confiance en soi en dépassant ses peurs et pourquoi pas voyager seule.
Je t’invite à me poser tes questions en commentaire au sujet du développement personnel, du bien-être et du yoga.
Je suis coach bien-être, spécialisée en guérison des troubles du comportement alimentaire, et j’aide les femmes à prendre confiance en elles. A tout de suite en commentaire !
Diffusez l'amour <3

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *