Ma mission en interview : vous aider à manger librement et vous aimer !

Interview réalisée par Luc, du blog Mes Documents Efficaces( développement personnel à travers les techniques d’organisation, de communication, de management et de formation)

L. Bonjour Claire ! Ravi de faire ta connaissance. On s’est rencontré sur le groupe Blogueur Pro d’Olivier Roland. J’ai souhaité réaliser une interview sur ton blog et ton activité.

Peux-tu te présenter ?

C. Bonjour Luc ! Je m’appelle Claire Castagne et je tiens le blog heureuxcoach.fr.

Je suis coach bien-être et je partage des outils pour aider les femmes à prendre confiance en elles, à réaliser la vie de leurs rêves notamment en guérissant leur rapport à l’alimentation.

J’ai moi-même souffert pendant 13 ans de troubles du comportement alimentaire (boulimie, hyperphagie).

C’est des crises compulsives où on a l’impression de ne pas pouvoir arrêter de manger et c’est une souffrance psychologique atroce.

J’ai guéri il y a 2 ans grâce à du coaching et je veux à mon tour aider les femmes à sortir de cette relation compulsive avec l’alimentation, et en même temps réapprendre à s’aimer, car c’est l’une des clés de cette guérison.

J’utilise différents outils dans le coaching : la psychologie positive, l’énnéagramme et je suis en formation pour devenir professeur de yoga.

Le yoga m’aide beaucoup dans mon développement spirituel, à être heureuse.

pexels-photo-1263986
Photo de Andre Furtado sur Pexels.com

Je suis convaincue que ça peut aider d’autres femmes à prendre confiance en elles, à se réapproprier leur corps et tout simplement se sentir bien.

 

L. D’accord. Comment t’es venue l’idée de créer cette activité à travers un blog ?

C. J’ai voulu partager des articles sur le développement personnel, et en m’intéressant à l’entrepreneuriat je suis tombée sur le livre “Tout le monde n’a pas eu la chance de rater ses études” d’Olivier Roland. Je me suis inscrite à la formation blogueur pro.

Le but c’est de coacher à distance, se faire connaître via le blog, partager un maximum de contenu utile et pouvoir à terme vivre de mon activité à plein temps, n’importe où dans le monde.

 

L. Super ! Quels outils tu utilises pour le coaching à distance ?

Pour l’instant, c’est du coaching personnalisé à distance via Skype ou Zoom. Ça peut être en présentiel sur Paris.

Le but est d’avoir un premier diagnostic offert de 30-45 minutes pour voir si la personne a identifié sa souffrance, qu’elle a envie d’en sortir et que je sois la bonne personne pour l’accompagner.

Si on est d’accord toutes les deux sur ce principe là, on part sur un moyenne de 5 séances de 1 heure chaque (plus ou moins selon les besoins).

Je ne lâche pas ma coachée tant que son objectif n’est pas atteint !

Ça va être principalement une technique de questionnement. Le principe du coaching est de faire émerger les ressources qui sont dans la personne.

Ce n’est pas moi qui vais lui apprendre, je vais juste l’aider à révéler les solutions qui sont déjà en elles.

Il y a plusieurs paliers. J’utilise le questionnement, le pourquoi.

Je pars aussi du principe que nos pensées déterminent nos émotions, nos émotions déterminent nos actions et nos actions déterminent nos résultats.

Souvent on veut changer le résultat en faisant les mêmes actions, donc ça coince !

Donc j’aide la personne à remonter à ses émotions, puis à ses pensées. C’est à cette source qu’il faut installer le changement.

pexels-photo-733856
Photo de Tirachard Kumtanom sur Pexels.com

Je suis en train d’appliquer cette méthode pour un processus de perte de poids, que je partage sur mon blog. Ça marche !

Ça paraît simple, mais ça demande un travail qui est plus facile à faire à deux.

Le coach est comme un miroir, comme un guide, qui aide la personne à se dire : “mais oui c’est ça qui me limite ! c’est ça qui m’empêche d’aller de l’avant !”

 

L. Oui ça permet d’avoir un feed-back régulier à travers le coach, qui détermine les objectifs. Ça permet de savoir où on va et comment on va y aller. Et là tu as déjà un ou plusieurs programmes à proposer ?

J’ai déjà mon programme qui est prêt. C’est une structure que j’adapte selon chaque personne. Mon accompagnement s’adresse principalement aux femmes qui souffrent de compulsions alimentaires et qui veulent en sortir.

D’ici 6 à 12 mois je pourrai aussi accompagner les femmes qui veulent perde du poids et sont toujours coincées dans ces troubles.

Je peux aussi aider les personnes à prendre confiance en elles.

Et c’est d’ailleurs le bonus que j’offre sur mon blog. Avec cet ebook gratuit de 14 pages il y a de la matière, si on applique, pour avoir des résultats !

Donc pour l’instant c’est coaching guérison des TCA et confiance en soi. D’ici 6 mois je pourrais ajouter la perte de poids en parallèle.

 

L. Comme moyens de communication tu utilises essentiellement le blog ou d’autres choses ?

Sur heureuxcoach.fr j’écris un article chaque lundi minimum depuis la création. J’écris aussi des articles invités :

Je vais continuer les articles invités. Autour du blog j’ai mes réseaux : principalement Instagram, page Facebook perso et pro.

J’essaie de continuer la régularité des articles, diversifier les contenus (articles, vidéos) et je suis la formation blogueur pro pour continuer à augmenter la visibilité du blog.

 

L. A terme est-ce que tu envisages des stages, louer des chambres d’hôtes pour des séminaires ?

Oui, c’est une super idée et j’adorerais !

Je veux faire dans l’ordre et pour l’instant du coaching individuel.

Ensuite je fais ma formation de professeur de yoga, je serais certifiée début d’année prochaine.

A terme j’aimerais organiser des retraites holistiques, spirituelles, pour aider les femmes à prendre confiance en elles avec des ateliers yoga, méditation, développement personnel…

pexels-photo-931018
Photo de Oliver Sjöström sur Pexels.com

Et puis pourquoi pas faire des conférences sur tous ces thèmes, mais d’abord rouler ma bosse dans le coaching pour bien comprendre toutes ces problématiques.

 

L. Tu parles de perte de poids, est-ce qu’il y a une approche par rapport à l’alimentation, à part les cours de yoga ?

Oui tout à fait ! Ma cible c’est les personnes qui sont encore coincées dans les TCA.

La boulimie est une maladie où on va manger beaucoup, mais c’est un problème qui vient de la tête.

Donc le fait de manger beaucoup, il ne suffit pas de faire un régime pour contrôler. Plus on cherche à contrôler, plus on va avoir de compulsions. C’est un cercle vicieux où on prend du poids, même si certaines personnes vont avoir des stratégies de compensation (faire du sport, se faire vomir ou autre).

Je veux d’abord soigner ça. Naturellement ça peut résoudre le problème de poids pour une partie des personnes.

Sachant qu’on va d’abord passer par une phase de lâcher-prise, où la personne s’autorise à manger tout ce qu’elle veut tout le temps. Il faut d’abord débloquer ce barrage dans la tête pour régulariser le rapport avec l’alimentation, et être libre avec l’alimentation. Ça peut engendrer une petite prise de poids.

Une fois qu’on a passé ce stade, on peut travailler sur ce processus de perte de poids, toujours dans l’amour de soi-même.

Le but n’est pas de chercher à se punir parce qu’on se trouve grosse, on se dit que quand on aura perdu 10 kilos on va rencontrer l’homme de ses rêves, être séduisante, être heureuse…

Non ! Il faut apprendre à être heureux dès aujourd’hui et à s’accepter tel que l’on est dès aujourd’hui.

Et parce que l’on s’aime, on va vouloir prendre soin de soi, en mangeant mieux, en manger à sa faim…

Tout ça nécessite tout le travail préalable de reconnaître sa faim qu’on n’a souvent plus quand on est boulimiques ou hyperphagiques.

 

L. Oui tout à fait, c’est comme en développement personnel, les gens se disent : il faut que je sois bien pour mettre en place les actions, alors qu’il faut d’abord mettre en place les actions de suite pour être bien !

C’est ça, c’est le serpent qui se mort la queue. Même si la personne arrive à mincir en se disant qu’elle sera heureuse mince, ça ne marchera pas ! Elle se rendra compte qu’elle aura toujours des complexes si elle n’a pas fait ce travail en amont.

C’est pour ça que c’est très important de travailler sur l’amour de soi.

Je vous garantie, étant moi-même encore une femme ronde, on peut tout à fait s’aimer, être heureuse, accomplir des objectifs dont on ne se serait jamais cru capable (j’ai couru un marathon en étant en surpoids!)..

Il ne faut pas attendre d’être quelqu’un d’autre pour vivre dès aujourd’hui ce qu’on a à vivre !

 

L. Chapeau pour le marathon ! Claire j’étais ravi de pouvoir t’interviewer. Peux-tu nous répéter le nom de ton blog ?

J’invite tous ceux qui sont intéressés par ta démarche d’aller sur ton blog, télécharger librement et gratuitement ton ebook sur ces méthodes que tu proposes.

J’en profite pour rappeler que vous pouvez télécharger aussi mon ebook sur le développement personnel sur mesdocumentsefficaces. Et peut-être à bientôt lors de l’événement d’Olivier Roland ?

Avec grand plaisir ! A très bientôt et merci à toi !

 

Diffusez l'amour <3

Laisser un commentaire