Comment ne plus avoir de crises de boulimie ?

La crise de boulimie, c’est un peu comme un tsunami. Vous le sentez venir par des petits frémissements dans votre esprit, souvent au même moment, en fin de journée, après le repas.

Et puis les mêmes pensées arrivent, qui sont devenues inconscientes et automatiques.

pexels-photo-1262302
Photo de Rakicevic Nenad sur Pexels.com

On se souvient qu’on a du chocolat / des biscuits / un gâteau dans son placard, on se lève pour « se faire plaisir » ou combler un vide et à partir du moment où on commence, impossible de s’arrêter.  On se sent mal physiquement et surtout psychologiquement, incapable et nul

Quand on comprend les facteurs qui définissent la crise de boulimie, il « suffit » de les prendre à contre pied pour ne plus en avoir. Au début vous commencerez par simplement trop manger, sans vous sentir coupable, puis petit à petit vous ne ressentirez même plus ce besoin et il s’estompera de lui-même.

Plusieurs paramètres définissent la crise de boulimie :

  • un sentiment d’urgence : le besoin de manger beaucoup, tout de suite
  • la compulsion : on n’est pas en train d’apprécier mais de se remplir
  • la culpabilité : on s’en veut beaucoup et on se sent nul
  • la promesse de restriction future : vu qu’on a « fauté » on se dit que c’est terminé

Alors, je vous propose de transformer vos crises de boulimie, en festins joyeux qui vont permettre à votre cerveau reptilien de se calmer. A terme, ils s’espaceront d’eux-mêmes pour disparaître.

Pour cela, voici quelques conseils :

Ne cherchez pas à résister à l’impulsion, imaginez que vous êtes un surfeur et que vous voyez la vague arriver. Surfez sur la vague joyeusement !

Légalisez tous les aliments. Le fait de se donner la permission inconditionnelle de tout manger, tout le temps (en théorie bien sûr) permettra à votre instinct de se calmer. En effet, c’est le fait de diaboliser certaines catégories d’aliment (le sucre blanc, le gras, les bonbons) qui va les rendre irrésistibles.

Ça ne veut pas dire que tout est bon pour vous, mais il s’agit d’équilibre et vous avez besoin que votre inconscient comprenne que plus rien n’est interdit, et donc, il n’a plus besoin de se ruer sur ces prétendus « mauvais » aliments. Cela prend du temps et demande de l’exercice, si vous avez besoin d’un coup de main réservez votre séance gratuite de coaching de 30 minutes.

Acceptez ce moment comme un festin dont votre âme et peut-être votre corps a besoin sur le moment. Vous allez apprendre petit à petit à accueillir vos émotions, trouver d’autres voies pour régler vos problèmes ou combler cette sensation de vide intérieur avec le temps, en parallèle des festins et le besoin de vous précipiter vers la nourriture diminuera tranquillement.

Reconnaissez vos pensées de restriction « pour compenser je vais sauter le petit déjeuner » ou « je mangerai une salade demain » et remplacez les par « mon corps a besoin de s’alimenter régulièrement, plusieurs fois par jour ».

Continuez à prendre 2 ou 3 repas fixes et complets chaque jour, selon vos habitudes, car c’est un cercle vicieux : si vous privez encore votre corps, vous aurez à nouveau envie de vous jeter sur la nourriture.

Et en gardant ouverte la possibilité de remanger du chocolat demain, après-demain et tous les jours de votre vie (si vous en avez envie), finir la tablette devient tout de suite moins urgent.

pexels-photo-3338681
Photo de Tijana Drndarski sur Pexels.com

Notez la sensation d‘inconfort physique comme un simple constat. Faites-vous une tisane ou buvez un verre d’eau si ça vous fait du bien, puis, passez à autre chose. Continuez votre vie normalement.

Rappelez-vous le modèle du mangeur « normal » à qui ça arrive aussi de trop manger, et qui se laisse vivre sa vie tranquillement, il fait confiance à son corps et à son appétit pour se réguler tout seul et ne se sent pas nul d’avoir trop mangé à un moment, il s’est juste fait plaisir.

Alors, êtes-vous prêt à tester pour enfin vous débarrasser de cette culpabilité et gagner en liberté dans votre vie ? Partagez-moi vos questions, vos difficultés en commentaire !

Diffusez l'amour <3

2 commentaires sur “Comment ne plus avoir de crises de boulimie ?

  1. Ping : Addict au sport ? - Heureux Coach

  2. Ping : Comment sortir des compulsions alimentaires, en s'autorisant à manger ce qu'on veut ? - Heureux coach

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *