Comment arrêter de procrastiner pour être heureux, en 6 étapes

La procrastination est le fait de remettre au lendemain ce qu’on pourrait faire le jour même. Que ce soit ranger son intérieur, avancer sur un projet professionnel, se mettre au sport ou faire des démarches administratives… les occasions de procrastiner sont nombreuses ! Et tout le monde le fait! Regardez cette vidéo qui explique ce qui se passe dans notre cerveau avec beaucoup d’humour (en nous parlant du petit signe qui cherche le plaisir immédiat dans notre esprit).

GRATIFICATION INSTANTANEE

Dans cet article nous allons découvrir

  • les vraies causes de la procrastination (et non, ce ne sont pas la paresse et le manque d’ambition)
  • les problèmes que ça cause (et ça fait mal, aïe aïe aïe)
  • comment ne plus procrastiner pour être heureux, en 6 étapes.

Pourquoi on procrastine ?

On pourrait croire que c’est de la simple paresse, mais les causes sont bien plus profondes et complexes ! Si vous procrastinez, c’est même probablement que vous êtes créatif et perfectionniste.

  • Manque de confiance en soi

Le fait de douter qu’on peut réussir la tâche à accomplir ne donne même pas envie d’essayer, n’est-ce pas ?

Si vous êtes à tendance perfectionniste, vous raisonnez souvent en tout ou rien : pour faire quelque chose il faut que ce soit fait à fond, sinon ça ne sert à rien. Et devant l’ampleur de la tâche, facile de se décourager !

  • Manque de motivation

La motivation est un phénomène fluctuant, contrairement à l’engagement.

Mettons que votre objectif soit d’obtenir un corps svelte, et que vous avez plusieurs kilos à perdre. Il va être plus facile de céder à la tentation de rester chez vous le soir en mangeant une pizza, plutôt que d’aller à la salle de sport puis cuisiner un repas sain, n’est-ce pas ?

Normal, dans la première situation on prend du plaisir tout de suite, on reste dans sa zone de confort. Alors que le deuxième choix demande un effort au départ et dans le temps pour obtenir des résultats qui peuvent prendre plusieurs mois.

Voici une anecdote marketing qui illustre ce besoin de plaisir : au début du XXeme siècle, personne ne se brossait les dents et ça devenait un enjeu de santé publique. Mais comment donner envie aux gens de prendre cette habitude qui n’a rien d’agréable pour un bénéfice futur et lointain ?

La marque Pepsodent a créé son dentifrice avec un goût mentholé et une sensation de picotement, qui en elle-même n’est pas indispensable au nettoyage, mais uniquement pour apporter cette gratification immédiate au brossage de dents, cette sensation de fraîcheur. Et ça a marché !

  • La difficulté de concentration

Quand on demande à des milliardaires comme Warren Buffet le secret de leur réussite, la réponse tient en un mot : “concentration”.

C’est dire son importance ! Avoir du mal à rester concentré sur une tâche entraîne un éparpillement, on va zapper sur d’autres activités, et avoir peu de chances de la finir dans les délais impartis.

 

Quel est le problème ?

La procrastination est un cercle vicieux. Moins on en fait, moins on a envie d’en faire.

Déjà, on n’arrive pas à respecter ses engagements dans les délais, ou alors au prix de gros efforts (réviser un examen la veille en faisant nuit blanche, par exemple).

Et une fois le travail rendu, on se dit qu’on aurait pu mieux faire, si on avait pris le temps ! Un peu frustrant non ?

Ensuite cela crée de l’angoisse. Car on est bien conscient qu’on n’a pas accompli ce qu’on voulait et on culpabilise, la montagne de choses à faire s’accumule et nous angoisse !

Comme on se sent coupable, on finit par perdre l’estime de soi

dog-2785074_1920

Et à force de procrastiner les choses vraiment importantes pour soi, celles où il n’y a pas de date limite (voir sa famille, perdre du poids, arrêter de fumer, créer son entreprise), ne risque-t-on pas de passer à côté de sa vie ?

 

Pourquoi il faut quand même continuer à procrastiner

Vous avez remarqué que si vous ne répondez pas à un mail client dans les 48 heures, parfois, il trouve la solution tout seul ?

Ou que si vous ne faites pas le grand ménage tous les 15 jours, vous survivrez très bien 🙂

Je vous renvoie à la règle des 80/20 : 20 % des efforts produisent 80 % des résultats, 20% des clients rapportent 80% du chiffre d’affaires, etc.

Il est donc important de sélectionner les 20% d’actions utiles et stratégiques pour obtenir 80% du résultat souhaité, le reste peut être procrastiné ! (ou carrément supprimé / délégué…).

Ensuite dans la liste des tâches et projets il y a différents degrés d’urgence, il vaut mieux procrastiner les pas urgents.

 

Comment ne plus procrastiner les choses importantes pour soi

Ne plus procrastiner est souvent un objectif qu’on se donne au travail.

Je voudrais vous encourager ici à choisir un objectif personnel, un rêve qui vous apportera énormément de satisfaction et de fierté si vous le réalisez. Cela peut être faire le tour du monde, courir un marathon, créer votre entreprise…. C’est vous qui savez !

 

Etape 1 : LA VISION DE VIE

Il s’agit d’imaginer, sans aucun filtre ni barrière, ce que serait pour vous la vie idéale dans 5 ans par exemple. Où vous vous trouvez ? Avec qui ? Qu’est-ce que vous faites de vos journées ? Qu’est-ce que vous avez envie d’apporter au monde ?

Notez tout, faites-vous plaisir, prenez le temps et ressentez, visualisez comme si vous y étiez déjà.

Ensuite, cherchez à transcrire ce scénario rêvé en objectifs concrets. Par exemple, si vous rêvez de vivre à l’étranger et d’être libre de voyager partout, peut-être que l’un de vos objectifs et de développer votre entreprise en ligne et pouvoir en vivre ?

hiking-the-path-up

 

Etape 2 : VÉRIFICATION DE L’OBJECTIF

Assurez-vous que vous avez priorisé UN SEUL objectif, ce qui vous paraît le plus important pour vous et peut vous permettre d’être heureux.

L’objectif doit être spécifique, mesurable, atteignable, réaliste et temporel (SMART).

La notion de temporel est ici très importante : les procrastinateurs arrivent souvent à tenir les délais pour produire un travail lorsque les circonstances externent imposent une échéance.

En revanche, il n’y a jamais de date fixe pour un objectif personnel, et c’est là qu’il devient facile de ne jamais commencer à réaliser ses rêves !

Alors fixez-vous une date où vous pouvez raisonnablement espérer avoir atteint votre objectif, puis passez à l’étape 3.

 

Etape 3 : DÉFINIR UN PLAN D’ACTION

Votre rêve est maintenant un objectif, et pour pouvoir l’atteindre il va falloir déterminer un plan d’action.

Gardez bien cette phrase en tête : “Un château n’est qu’un tas de pierre”.

Cela signifie que pour construire le château (votre rêve), vous allez devoir amassez des pierres, encore et encore, les empiler, de manière répétitive et fastidieuse. Mais c’est la seule façon.

Reste donc à nommer ces pierres : quelles sont les tâches qui vont vous permettre d’accomplir votre objectif ? Il faut réussir à morceler suffisamment le projet en petites choses concrètes et à fixer la durée de chacune d’entre elles. Puis vous pouvez les noter dans votre agenda.

Par exemple, lorsque j’ai décidé d’être coach, ma première tâche à consister à me renseigner sur les formations et en choisir une.

Ma deuxième tâche a été de créer un blog, et ainsi de suite… Chaque tâche peut être décomposée en étapes intermédiaires. Par exemple, 1) effectuer les recherches google 2) prendre des RDV téléphoniques avec les écoles 3) déposer un dossier…

Prenez votre agenda et planifiez de manière très précise chaque action et combien de temps elle va vous prendre.

N’oubliez pas, votre projet est la chose la plus importante pour vous et votre bonheur alors elle doit passer en priorité !

 

Etape 4 : ÉLIMINEZ LE SUPERFLU

Lorsque vous aurez cette nouvelle vision à long terme, vous pourrez prendre conscience de toutes les activités que vous choisissez de faire jusqu’à aujourd’hui et qui ne vous aideront pas dans votre projet.

Attention, il ne s’agit pas de supprimer tous les loisirs ! Juste d’être conscient du temps qu’on y accorde et de le planifier.

Par exemple, si vous voulez lancer votre entreprise en parallèle de votre emploi actuel, il faut y consacrer au moins 10 heures par semaine.

Mais où trouvez ces 10 heures ? Si vous faites le calcul, vous vous rendrez compte que vous passez facilement 3 à 4 heures par jour entre la télévision et les réseaux sociaux.

Il suffit donc de se dégager uniquement 1 heure du lundi au vendredi, puis 5 heures répartis sur les 2 jours du week-end.

Vous pouvez vous inspirer de la morning routine pour prioriser en début de journée ce que vous avez vraiment envie de faire.

Ainsi, le reste du temps vous profiterez avec beaucoup plus de satisfaction de votre temps de repos bien mérité !

Pour vous aider à rester focus vous pouvez couper votre téléphone, les notifications et la télé. Il existe même des applications pouvant bloquer certains sites internet, c’est une technique qui peut fonctionner selon les personnes !

Le plus dur est de commencer la tâche.

Une fois que vous aurez passé les 10 premières minutes vous ne verrez plus le temps passer. Avec un peu d’entraînement vous pourrez même atteindre le délicieux état de flow.

Cela est valable aussi bien pour se mettre à écrire un article, sortir courir, dérouler son tapis de yoga… Lorsqu’il s’agit de NE PAS FAIRE (par exemple ne pas fumer, ne pas manger de fast-food…) je vous recommande de chercher un objectif positif.

woman-meditating-thailand

Par exemple, plutôt que de vouloir supprimer les aliments industriels, visez plutôt de manger plus d’aliments naturels.

Pour ne pas fumer, vous pouvez envisager une pratique sportive en parallèle qui vous occupera l’esprit, comme le yoga que vous pouvez faire de n’importe où et sans matériel.

 

Etape 5 : AVOIR UN ENVIRONNEMENT ÉPURÉ

Je suis convaincue que le minimalisme permet à ce qui nous rend heureux d’émerger plus facilement dans notre esprit, car on laisse la place disponible.

Cette vidéo qui nous demande de combien de serviettes avons-nous besoin, l’exprime avec finesse et humour.

Pour arriver à vous concentrer plus facilement, je vous recommande de faire un grand tri chez vous, de ne conserver que les choses utiles et / ou qui vous apportent de la joie.

Puis ne pas ré encombrer, lorsque votre placard est réduit aux 20% des tenues que vous mettez vraiment, engagez-vous à ne racheter un élément que pour en remplacer un autre.

Vous verrez que le fait d’avoir moins d’objets rend beaucoup plus serein. On ne voit pas un livre traîner en se disant : tiens, il faudrait que je jette un œil ! Car tous les objets nous envoient un message subliminal comme autant de choses à faire.

Alors, avec une pièce épurée ou au moins un bureau bien rangé, vous serez moins distrait et plus concentré sur la réalisation de votre objectif.

 

Etape 6 : RÉAJUSTEZ

Afin d’avoir suffisamment de temps pour voir si votre méthode a porté ses fruits, laissez-vous 3 mois. Puis faites le point sur les actions entreprises, les résultats, votre objectif et comment adapter votre stratégie pour les 3 prochains mois en fonction.

Félicitez-vous de tout ce que vous avez accompli ! Même si vous n’avez fait qu’une action par semaine (par exemple vous faisiez 0 sport et maintenant vous courez 30 minutes chaque dimanche) c’est super et vous pouvez être fier de vous ! L’important est de s’améliorer, pas de devenir parfait.

Vous avez créé une nouvelle dynamique, tracé un nouveau chemin et c’est ça le plus dur.

Après, il “suffit” juste de persévérer.

Et aussi, il est important de prendre du plaisir dans chaque étape.

Comme je le disais plus haut, le plus difficile c’est souvent les 10 premières minutes d’action. Une fois que vous êtes plongé dedans il n’y a pas beaucoup d’effort à faire pour continuer, et après vous vous sentez fier de vous, ce qui va vous donner envie de le faire encore et encore.

Je vais prendre l’exemple de la perte de poids : personne n’a envie d’être au régime à vie et de se sentir privé et frustré. Ça tombe bien, car c’est une méthode inefficace.

Ce qui marche, c’est de changer progressivement sa façon de s’alimenter (et oui, ça au début c’est dur de manger un repas simple à base d’aliments naturels plutôt qu’une pizza ou un burger), mais après vous allez constater que vous vous sentez mieux physiquement, que vos papilles s’adaptent, et que vous pouvez apprendre plein de recettes très gourmandes et équilibrées à la fois !

inspirational-quote-on-letter-board

En conclusion, ne cherchez pas à être parfait ou à faire les choses parfaitement.  Choisissez l’objectif qui vous tient le plus à cœur pour être heureux et décidez, enfin d’accomplir votre rêve, de construire votre château pierre après pierre.

Vous ressentirez un sentiment d’accomplissement inégalable, du bonheur en chemin, de la fierté et de la satisfaction, tout en préservant l’équilibre de votre vie grâce à votre organisation !

Je serai ravie de vous aider à vous lancer dans votre objectif avec un premier coaching gratuit de 30 minutes, pour vous donner le déclic.

 

 

 

Diffusez l'amour <3

2 commentaires sur “Comment arrêter de procrastiner pour être heureux, en 6 étapes

  1. Très bon article. C’est toujours bien d’avoir une piqûre de rappel, ça permet de se recentrer et faire les ajustements nécessaires à ses projets.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *