Suivez-moi dans mon défi : perdre 14 kilos en 8 mois !

Depuis mon adolescence, j’ai fait le yoyo avec mon poids et j’ai souffert de TCA pendant plus de 10 ans. J’en suis sorti grâce au coaching il y a environ 2 ans, et bien que ma relation avec la nourriture soit apaisée et que j’ai gagné en estime de moi, je n’ai pas réussi à perdre de poids.

En fait, les seuls moments dans ma vie où j’ai perdu du poids ont été involontaires, car quand je faisais un effort conscient pour maigrir j’aboutissais au résultat inverse en amplifiant le cycle compulsion-restriction.

J’ai fini par lâcher l’affaire, alterner entre résignation, acceptation et espoir…

cupcake-cream-cheese-icing

Le fait de guérir des compulsions a été un grand soulagement, mais j’avais tellement peur de tomber à nouveau dans la restriction que je continuais à manger beaucoup, sans me priver.

Depuis quelques temps l’envie de mincir est revenue et en creusant dans mes expériences passées j’ai fini par débusquer mes croyances limitantes.

Tout commence par l’état d’esprit

Voici des croyances que j’ai réussi à percevoir et qui étaient profondément ancrées en moi depuis des années.

J’en parle au passé, car le fait de les avoir identifiées et d’avoir travaillé dessus m’a permis de produire un déclic et de m’en distancier :

  • J’associais mon identité de « grosse » à des qualités comme bonne vivante, épicurienne, gourmande…
  • Je voyais la nourriture comme un plaisir indispensable et disproportionné, je l’utilise beaucoup pour étouffer des émotions ou sensations désagréables comme l’ennui
  • Et surtout, j’avais peur que le fait de maigrir me fasse retomber dans les troubles du comportement alimentaire

J’ai regardé à peu près toutes les vidéos YouTube de la chaîne de Esther Taillifet, j’ai même réfléchi à faire le coaching mais à la place j’ai décidé de « m’auto-coacher ».

Je suis tombé sur le compte Instagram d’une jeune femme qui partait de l’obésité, et qui était arrivée à ce jour à peu près au même poids que moi (avec l’objectif de continuer de maigrir).

Je me suis dit : et si c’était l’occasion de prendre le train en marche ? Si elle (et tant d’autres personnes inspirantes) ont réussi à déclencher cette perte de poids, pourquoi je n’y arriverai pas ?

 

Ma charte de perte de poids

J’ai donc rédigé une charte de perte de poids définissant mon objectif, mes motivations et les règles à respecter:

Objectif chiffré : -14 kilos en 8 mois

(soit 1.75 kilos perdus / mois en moyenne)

Poids de départ : 78.7 kilos le 04/05/2020

Pourquoi je veux maigrir :

  • Pour libérer de l’espace mental en pensant moins souvent à manger
  • Aimer mon corps
  • Ne plus avoir mal au ventre
  • Avoir plus souvent faim que la sensation d’avoir trop mangé
  • Me prouver que je suis capable de maigrir
  • Ne plus avoir les cuisses qui frottent (non pas pour l’esthétique mais pour une question de confort physique l’été)
  • Me sentir plus légère
  • Me trouver plus jolie et m’habiller plus facilement
  • Être plus performante dans mes activités sportives (boxe, yoga)

Méthode :

  • J’utilise la technique mentale de la dissociation lorsque, après dîner, j’ai envie de me relever pour manger après le dessert.

J’imagine la version de moi qui reste simplement sur le canapé, une version qui a déjà existé. Je ne cherche pas à résister, juste je visualise cette deuxième option. Oui je sais, ça paraît loufoque, mais ça marche hyper bien !

C’est le fait d’ouvrir une nouvelle possibilité, débroussailler le chemin d’une nouvelle habitude.

pexels-photo-1578750
Photo de James Wheeler sur Pexels.com
  • Si je craque, je savoure le moment et je ne culpabilise pas. Ma santé mentale passe avant tout, et c’est normal de craquer de temps en temps
  • J’ai créé un « mood board » et enregistré des posts sur Instagram qui me motivent (des avant/après, des idées de recettes saines…)
  • Je privilégie des repas équilibrés (protéines / glucides / lipides) avec un maximum d’aliments bruts
  • Je ne m’interdis aucun aliment ou catégorie d’aliment
  • Je ferai 2 à 3 vrais repas par jour
  • Je mangerai des fruits et des légumes tous les jours
  • j’apprends à accueillir mes émotions et je reste à l’écoute de mes sensations

Ce défi a commencé pour moi la semaine dernière, et je suis extrêmement heureuse car pour la première fois depuis des années, j’ai réussi à perdre mon premier kilo de façon volontaire, sans me sentir frustrée et en prenant du plaisir à bien manger !

NB : je propose aujourd’hui un coaching pour améliorer sa relation à l’alimentation et la confiance en soi (domaines que je connais par cœur et où je peux vous aider à 100%), mais pas (encore) de coaching perte de poids puisque je suis en train d’apprendre !

Alors pour me suivre dans cette nouvelle aventure, vous pouvez me suivre sur Instagram (bouton à droite de la page) et revenir sur le blog régulièrement. Je ferai certainement un bilan chaque mois si cela vous va ? En plus des articles de fond qui sortent chaque lundi, bien sûr !

Dites-moi ce que vous en pensez  !

Diffusez l'amour <3

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *