Les 4 pièges du développement personnel

Vous avez vu le nombre de bouquins sur le développement personnel sur Amazon ? 

Cela montre bien l’engouement pour ce thème.

Le développement personnel répond à un besoin fondamental, celui du bonheur. Mais à force d’en consommer (livres, vidéos…) on peut avoir l‘impression de passer à côté de la vraie vie ! 

Quels sont donc les pièges du développement personnel et comment les éviter pour être heureux ?

 

Piège 1 :le développement personnel rend égoïste

Effectivement, dans « développement personnel » il y a personne et il s’agit de nous-même. Car la seule personne qu’on peut espérer changer, c’est bien nous !

Alors on peut avoir l’impression, de l’extérieur, qu’on se regarde le nombril.

Le but du développement personnel c’est d’être bien dans ses baskets, de donner le meilleur de soi-même.

On ne peut pas réellement donner aux autres si on ne se donne pas à soi-même.

Comme le dit fabuleusement Ru Paul :  » If you can’t love yourself, how the hell you gonna love somebody else ? » c’est-à-dire : Si tu ne t’aimes pas, comment diable peux-tu aimer quelqu’un d’autre ?.

Vous avez sûrement déjà ressenti ça dans votre vie : quand vous êtes déprimé, abattu, vous manquez de confiance en vous il est beaucoup plus difficile de s’ouvrir aux autres, de faire preuve de générosité.

Et inversement, quand tout va bien, vous avez la pêche, vous êtes amoureux, vous souriez à tout le monde !

C’est donc selon moi une idée reçue, le développement personnel ne rend pas égoïste mais au contraire aide à être plus heureux, améliorer ses relations avec les autres et donner le meilleur de soi-même.

Piège 2 : La quête de la perfection

C’est un paradoxe difficile à intégrer : le but du développement personnel semble être de toujours progresser, comme s’il fallait atteindre un idéal. Et donc on risque de voir d’autant plus ses défauts, se remettre en question et douter de soi.

Pourtant, le développement personnel doit faire du bien. C’est un outil pour mieux se connaître et s’accepter, ça aide à se fixer des buts qui rendent heureux et à les atteindre, à s’épanouir.

Comme le marketing du développement personnel est très présent, si vous lisez beaucoup à ce sujet vous pouvez ressentir comme une « dictature » du bonheur.

Le livre « l’Art subtil de s’en foutre » de Mark Manson prend le mouvement à contre-courant.

Il met l’accent sur le fait que nous sommes humains, que nous avons des moments où ça va moins bien et qu’il est important de les accepter sans se juger. Qu’on ne peut pas être heureux 100% du temps.

Cette image a un attribut alt vide ; le nom du fichier est soleil-couchant-horizon.jpg

Piège 3 : sommes-nous responsables de tout ?

Quand on parle de loi de l’attraction, c’est comme si chacune de nos pensées créait notre futur. En réalité il y a des choses qui dépendent de nous, et sur lesquelles ont peut agir notamment grâce à nos pensées et à la répétition (visualisation, habitudes, actions…).

Mais il y a des circonstances extérieures sur lesquelles on ne peut rien, comme par exemple cette épidémie de Covid-19. Ni vous ni moi n’avons souhaité ni même envisagé une telle catastrophe. Idem pour certains événements plus personnels, douloureux, traumatisants propres à chacun.

Nous ne sommes pas responsables des circonstances extérieures et de certaines choses qui nous arrive. Nous sommes responsables de comment nous y faisons face, comment nous réagissons et nous décidons d’avancer.

Le Dalaï-lama a été forcé de quitter son pays, et pourtant il rayonne de joie. Il a surmonté l’exil pour construire son bonheur. Nous connaissons tous des personnes qui ont vécu des traumatismes et qui ont fait preuve de résilience et choisi d’être heureuses.

Inversement, des personnes qui ont des circonstances favorables peuvent être malheureuses. Un triste exemple est le jeune DJ Avicii qui était doué, riche, célèbre et s’est donné la mort à 28 ans.

Ce qui nous ramène au modèle de Brooke Castillo.

Circonstances (neutres) -> pensées -> émotions -> résultats.

En prenant conscience du schéma, on peut « reprogrammer » nos pensées pour qu’en découlent des émotions plus agréables et des résultats positifs. C’est en cela que nous sommes responsables.

Piège 4 : consommer sans agir

Il est facile de lire un livre, un article, regarder une vidéo en se disant « c’est vrai! j’adhère totalement c’est génial » sans mettre en application concrète les préceptes. Souvent, ça paraît tellement simple et évident qu’on a l’impression de le faire déjà.

Un exemple : le livre les 4 accords toltèques de Don Miguel Ruiz. Ça se lit vite, c’est pertinent mais ça paraît simple, presque évident. On peut donc le dévorer et continuer sa vie comme avant sans en avoir tiré d’autre bénéfice que la distraction de la lecture.

Alors que se mettre à appliquer concrètement des préceptes tels que « quoi qu’il arrive, n’en faites pas une affaire personnelle » ou « faites toujours de votre mieux« , c’est une autre paire de manches, et ça peut changer toute votre vie n’est-ce pas ?

Vous pouvez continuer à lire sur le développement personnel sans appliquer, bien sûr ! C’est très bien, au même titre qu’on lit des romans policiers pour se détendre par exemple ! Cela reste une source de savoir, mais qui sera théorique et donc il faut simplement réaliser qu’on n’aura pas de résultats si on n’applique pas. Un peu comme si vous vous attendiez à vous muscler en regardant juste des vidéos de fitness, sans les faire !

Voici les résultats qu’on peut atteindre grâce au développement personnel

Une solution pour gagner du temps dans son évolution, c’est le coaching.

Se faire coacher, c’est avoir quelqu’un qui vous botte les fesses pour mettre en application tous ces concepts et avoir un bénéfice concret et mesurable dans votre vie ! Car sans coach, on ne sait pas trop par où commencer. Je veux être plus serein, OK, mais concrètement comment je fais ? Dans quel ordre ? Est-ce normal de continuer à m’énerver à telle occasion ? Comment rectifier le tir ?

Le coach, c’est votre guide. Il ne fera jamais le boulot à votre place, vous êtes seul maître à bord, mais c’est comme s’il marchait à côté de vous avec une lanterne pour vous éclairer le chemin devant vous.

Et je peux vous garantir, pour l’avoir vécu plusieurs fois dans ma vie, que j’ai atteint des résultats, réalisé des choses que je pensais impossibles en quelques mois juste avec l’aide d’un coach.

Par exemple, j’ai pu apaiser ma relation avec l’alimentation en comprenant que les compulsions étaient « simplement » liées à la restriction physique ou émotionnelle.

Pour le comprendre j’ai dû faire des exercices, travailler, pratiquer et cela tous les jours pendant 4 mois. En 4 mois, j’ai atteint mon objectif, alors qu’en plus de 10 ans par moi-même j’étais comme coincée dans une spirale d’échec !

Régime –> je perds du poids et je reprends encore plus. Comme j’ai grossi, je refais un régime. Les restrictions créent les compulsions, avec une image de soi dans les chaussettes car on se sent incapable de maigrir.

Vous aussi, changez votre vie grâce au coaching en développement personnel ! 

Certes, cela demande d’investir quelques centaines d’euros (voire plus), c’est un budget. Mais cette liberté, cette confiance toute neuve n’a pas de prix ! Cela fait gagner des mois, parfois même des années.

Le fait d’avoir ce guide, comme un miroir, nous permet de nous distancier, faire un pas de côté. C‘est loin d’être confortable. Il faut instaurer de nouvelles façons de penser, qui créeront de nouvelles habitudes pour atteindre de nouveaux résultats. Mais c’est le moyen le plus efficace !

Alors si vous en avez assez de procrastiner les choses importantes pour vous, vous avez besoin d’un déclic pour réaliser vos objectifs et devenir heureux à chaque étape, réservez tout de suite votre diagnostic gratuit !

Vous pouvez aussi me parler de votre objectif du moment (arrêter de fumer ? vous mettre au sport ? perdre du poids, vous libérer des troubles du comportement alimentaire ?)

 

 

 

Diffusez l'amour <3

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *