Mon minimalisme

Une amie me demandait récemment comment j’appliquais le minimalisme à ma vie.On était dans une boutique de fringues, un joli pull me faisait de l’œil, la vendeuse m’invitait à l’essayer ce à quoi j’ai refusé, car je ne souhaite plus acheter un article juste parce qu’il me plaît, pour ne pas me ré encombrer. J’ai tellement fait d’efforts ces dernières années pour trier, jeter, donner, ranger, déménager que je souhaite capitaliser sur ce nouvel ordre pour le garder. Cela fait moins d’efforts chaque semaine pour le ménage, le rangement, nettoyer… Avoir moins de possessions réduit aussi le besoin d’espace, d’avoir des assurances, l’inquiétude de perdre ou qu’on nous vole ce qu’on a… Bref, cela libère de l’espace mental.

Afficher l’image source

Avoir peu d’objets chez soi, c’est comme être en voyage, dans une chambre d’hôtel, avec seulement l’essentiel ! On se sent plein d’énergie, ressourcée, centré sur le « être » et pas appelé à utiliser tel objet parce qu’on le voit, dépoussiérer les bibelots, lire les livres qui traînent et jamais ouverts, etc.

Pareil pour s’habiller : je pense que toutes les femmes ont déjà eu cette phrase « Je n’ai rien à me mettre !!! » devant un placard plein à craquer. Alors qu’avec juste l’essentiel, c’est beaucoup plus facile !

J’ai donc appliqué (pour la 2ème fois) la méthode KonMari, de la célèbre Marie Kondo : absolument TOUT sortir par catégorie, prendre chaque objet dans ses mains et se demander s’il vous procure de la joie. Si oui, on garde, sinon, on le remercie pour ce qu’il nous a apporté et on jette (ou on donne/ vend).

Afficher l’image source

La première fois j’avais fait tout le boulot, ce qui demande quand même plusieurs jours et pas mal d’énergie, sauf que je n’avais pas appliqué la suite : ne pas se réencombrer ! Et du coup c’est une perte d’argent, de temps, d’énergie car on ne conserve pas les bénéfices de ce désencombremenent.

Aussi, j’ai recommencé à m’intéresser à la tendance « Minimaliste » pour comprendre qu’elle n’a rien d’ennuyeux, terne, triste au contraire ! Certains préfèrent l’appeler la Simplicité volontaire, ça veut tout dire 🙂 J’ai eu le bonheur de découvrir plein de chaînes YouTube sur le sujet, dont beaucoup viennent du Québec (quelqu’un saurait me dire pourquoi ??) : Vivre avec moins, José-Anne SC…

Et je me suis posé la question, la clé pour réussir tout ce qu’on entreprend : POURQUOI ?

Pourquoi je veux tendre à être « minimaliste » ? Voici mes réponses :

1) Pour me simplifier la vie , par « flemme » : passer moins de temps à ranger, nettoyer, acheter, vendre, trier…

2) Pour me recentrer sur l’essentiel , être et pas avoir. Le minimalisme, je cherche aussi à l’appliquer dans mes activités et mes relations. Je ne cherche plus à meubler mes week-ends comme avant, en allant au sport ou en courant les dernières expositions à la mode. Je fais ce qui me parle vraiment (méditation par exemple), ou même RIEN, et je redécouvre l’essence de la vie.

3) Pour gagner de l’argent : cela me fait mal au cœur quand je vois la quantité d’objets que j’ai amassé avec le shopping, souvent sous le coup de l’impulsion, pour combler un vide, pour me procurer un shoot d’adrénaline ou par égo (« j’ai les moyens d’acheter ce sac, je travaille dur, je le mérite »)… Tout ça pour avoir à nouveau besoin d’un nouvel achat parce que bien sûr, avoir acheté un beau sac de marque ne comble pas tous mes besoins ! Course infinie après quoi ? Et donc je me retrouve à vendre, donner, jeter etc…

Tout ce que j’aurais pu faire avec cet argent ! Des voyages, de l’apport pour acheter un appartement, lancer mon business, me former…

Voilà mes principales motivations, est-ce que ça vous parle ?

On entend souvent parler de cheminement vers le minimalisme, parce que déjà ce n’est pas une course, ce n’est pas non plus une fin en soin mais plutôt un mode de vie. Cela prend du temps pour réajuster, savoir ce qui est essentiel pour NOUS.

Aussi j’ai beaucoup lu en ce sens : l’Art de l’essentiel de Dominique Loreau (la bible, qui a révélé en moi cette « flamme » minimaliste il y a déjà 7 ans), en ce moment L’homme sans argent, l’histoire d’un homme qui a décidé de vivre pendant 1 an sans utiliser le moindre centime, j’ai lu Zéro Déchet qui m’a fait prendre conscience de la montagne de détritus qu’on génère (depuis, j’achète un maximum en vrac)… Si vous avez d’autres idées de lecture, je suis preneuse !

Diffusez l'amour <3

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *